Orange se lance sur le marché libérien

 |   |  493  mots
Le Liberia compte aujourd'hui un des taux de pénétration mobile les plus faibles par rapport à d'autres pays du continent.
Le Liberia compte aujourd'hui un des taux de pénétration mobile les plus faibles par rapport à d'autres pays du continent. (Crédits : Reuters)
Le groupe de télécoms Orange étend davantage son réseau en Afrique en s’implantant au Liberia. L’entreprise française qui ambitionne de renforcer sa présence sur le continent africain s’est offert le premier opérateur mobile du pays d’Afrique de l’Ouest.

L'appétit du groupe Orange ne cesse de grandir. Le français vient de lancer sa marque au Liberia après avoir réalisé, à travers sa filiale Orange Côte d'Ivoire, l'acquisition de 100% de Cellcom, premier opérateur mobile du pays, le 6 avril 2016.

Cette acquisition s'inscrit dans le cadre du plan de développement international du groupe, appelé Essentiel 2020. Celui-ci consiste à accéder aux marchés à fort potentiel, particulièrement en Afrique où prés d'un habitant sur dix est client d'Orange.

«Avec cette nouvelle implantation au Liberia, Orange étend son empreinte en Afrique de l'Ouest. L'arrivée de la marque Orange témoigne de notre confiance dans la reconstruction du pays et de notre engagement à apporter tous les bénéfices du numérique aux Libériens», a estimé Bruno Mettling, PDG d'Orange MEA (Afrique et Moyen-Orient).

Un marché prometteur pour Orange

Avec cette nouvelle opération, le Liberia devient le 20e pays en Afrique et au Moyen-Orient à rejoindre le groupe Orange. En même temps, l'une des marques les plus puissantes au monde voit subséquemment son marché s'agrandir. Le pays de l'Afrique de l'Ouest avec ses 4,3 millions d'habitants et son taux de pénétration mobile relativement faible (66 %) est un fort potentiel de croissance pour Orange. De quoi aiguiser les appétits de l'opérateur français qui promet à ses abonnés libériens un service de qualité.

«Même en 2017, une part importante de la population libérienne attend toujours les services de télécommunications de base. Nous investirons de manière significative dans le déploiement du réseau dans l'ensemble du pays ; nous développerons les e-recharge afin de réduire les contraintes du chargement des cartes à gratter, et lancerons Orange Money, un nouveau service puissant pour stimuler les services bancaires mobiles dans le pays», a déclaré pour sa part Mamadou Coulibaly, directeur général d'Orange au Liberia.

Mieux rapprocher les Libériens de l'essentiel

Le groupe prévoit également d'autres chantiers au Liberia. Outre le renforcement de la qualité du réseau, Orange lancera de nouvelles offres «hautement compétitives» ainsi que des smartphones à faible coût afin de stimuler l'inclusion numérique. Dans la même perspective, Orange ambitionne de positionner cette nouvelle filiale comme un véritable catalyseur de la digitalisation de la société libérienne, d'ici 2020.

«Dans les prochains mois, les clients libériens pourront bénéficier de toute la puissance d'Orange, l'un des premiers groupes de télécoms en Afrique. Orange contribuera par son expertise marketing, commerciale et technique au développement de l'important réseau de l'opérateur libérien et à l'amélioration des services aux clients».

Parallèlement, la filiale de l'entreprise française des télécommunications bénéficiera de deux points de connexion sécurisés supplémentaires, à Abidjan et à Paris, ce qui permettra d'augmenter la connectivité du réseau par quatre et rapprocher peut-être davantage les clients d'Orange à l'essentiel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :