Kenya  : 30 000 nouvelles unités pour résorber le déficit en logements à Nairobi

 |   |  403  mots
La capitale kényane, Nairobi, devrait voir sa population passer de 5 à 8 millions d’habitants au cours de la prochaine décennie.
La capitale kényane, Nairobi, devrait voir sa population passer de 5 à 8 millions d’habitants au cours de la prochaine décennie. (Crédits : DR.)
Le gouvernement kényan lancera incessamment un projet de construction de 30 000 logements afin de remédier à la pénurie de logements à Nairobi. Cette nouvelle initiative s'inscrit dans le cadre du programme de développement défini par le chef d'Etat kényan, Uhuru Kenyatta.

Le taux du déficit en logements au Kenya devient de plus en plus important, avec un manque estimé en moyenne à 250 000 chaque année. Pour y remédier, le gouvernement envisage la construction à l'est de la capitale, Nairobi, de 30 000 logements sociaux.

Selon Manoah Esipisu, porte-parole du Palais d'Etat qui a apporté l'information dimanche dernier, les unités en projet seront réparties entre Shauri Moyo (5 000), Makongeni (20 000), Starehe (3 000) et Park Road (2 000).

L'équipe en charge du rajeunissement de la ville de Nairobi a prévu de lancer le projet dans un délai de six mois.

«L'équipe dispose d'un délai de six mois pour s'assurer que la première pierre soit posée et que la construction commence véritablement», a souligné Manoah Esipisu face à la presse locale.

D'après ce dernier, la construction des zones résidentielles de Shauri Moyo, Makongeni et Starehe pourrait débuter dans les six prochains mois alors que pour ce qui concerne les logements prévus à Park Road, les travaux devraient commencer dans les trois prochains mois.

Le projet de construction des 30 000 logements s'inscrit dans le cadre d'un programme de développement défini par le président Uhuru Kenyatta. Selon les dernières estimations du gouvernement, le déficit cumulé est estimé à plus de deux millions de logements pour un rythme actuel de construction de logements de moins de 50 000.

Il faudrait toutefois rappeler que la réponse à la demande en logements fait partie des quatre grands plans d'action du gouvernement destinés à la mise en œuvre d'un nouvel «agenda urbain» dans le pays. Le programme de construction est estimé à 25 milliards de dollars et devrait permettre de construire près d'un million de logements sociaux dans le pays d'ici à 2023.

Refinancement des prêts hypothécaires

Pour la procédure d'accès à ces nouveaux logements, le gouvernement prévoit la mise en place d'une entreprise nationale de refinancement des prêts hypothécaires (Kenya Mortgage Refinance Company) dont le but serait d'aider les citoyens à acquérir un logement à un prix abordable.

«Nous avons déjà négocié la création de la Kenya Mortgage Refinance Company, qui sera finalisée dans le mois à venir. Mais ce qui permettra vraiment de changer le visage de Nairobi, c'est le lancement de ces trois projets phares, qui font partie du programme des "Quatre grands chantiers" défini par le président», a ajouté le porte-parole du Palais d'Etat au Kenya.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :