Zimbabwe  : décès de l'ancien président Mugabe à l'âge de 95 ans

 |   |  276  mots
(Crédits : Reuters)
L'ancien président zimbabwéen Robert Mugabe, héros de l'indépendance qui a dirigé d'une main de fer son pays de 1980 à 2017, est décédé à l'âge de 95 ans à Singapour.

«Le commandant Mugabe était une icône de la libération, un panafricain qui a dédié sa vie à l'émancipation [...] de son peuple. Sa contribution à l'histoire de notre nation et de notre continent ne sera jamais oubliée. Que son âme repose en paix», a annoncé ce vendredi le chef de l'Etat zimbabwéen  Emmerson Mnangagwa.

Robert Mugabe avait pris les rênes de l'ex-Rhodésie, devenue indépendante, en 1980. Pendant son règne de trente-sept ans à la tête du Zimbabwe, l'un des plus longs sur le continent africain, il est passé du statut de héros de l'indépendance et chouchou de l'Occident à celui de tyran qui a provoqué l'effondrement économique de son pays.

Alors qu'il est accueilli en libérateur en 1980, sa politique de réconciliation, au nom de l'unité du pays, lui vaut des louanges générales, notamment dans les capitales étrangères. Mais rapidement, le héros a la main lourde contre ses opposants. Ses abus contre l'opposition, des fraudes électorales et surtout sa violente réforme agraire lancée en 2000 lui valent les condamnations de l'Occident.

Le «camarade Bob», longtemps jugé insubmersible, est progressivement lâché par les fidèles de son régime.

Fin 2017, à la suite d'un coup de force de l'armée soutenu par son parti, la Zanu-PF, le plus vieux chef de l'Etat en exercice de la planète à l'époque est alors contraint de démissionner. Il laisse un pays englué dans une profonde crise économique qui ne cesse aujourd'hui d'empirer.

Il a été remplacé à la tête du pays par son ancien vice-président, Emmerson Mnangagwa, qu'il avait limogé peu de temps auparavant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :