Transport conteneurisé : MSC lance une nouvelle escale pour « mieux » connecter la Côte d’Ivoire à l’Asie

Cette nouvelle escale en Afrique de l’Ouest permettra des échanges commerciaux directs et rapides entre la Côte d’Ivoire et la Chine, la Corée du Sud, le Japon et l'Asie du Sud-Est, promet MSC.
(Crédits : DR)

A compter du 7 novembre prochain, les entreprises importatrices et exportatrices ivoiriennes disposeront d'une nouvelle option pour commercer avec l'Asie, alliant connexions routières et ferroviaires. Dans le cadre de son service Africa Express, Mediterranean Shipping Company (MSC) lance une nouvelle escale directe à Abidjan, annonce le leader mondial du transport maritime de conteneurs, par voie de communiqué. Cela permettra notamment aux commerçants ivoiriens « d'échanger directement et rapidement » avec les entreprises en Chine, en Corée du Sud, au Japon, en Asie du Sud-Est, indique l'armateur qui promet de courtes escales.

Pour relever le défi, MSC mobilise des solutions logistiques comprenant plus de 40 000 mètres carrés de dépôts avec 10 équipements de levage dédiés ; 200 camions et 400 remorques ; et 25 chargeurs de caisses.

Lire aussiQui sont les Aponte, la famille en négociations exclusives pour la reprise de Bolloré Africa Logistics ?

Actif sur le continent africain depuis une cinquantaine d'années avec un ancrage particulier en Afrique de l'Est, MSC lance son service de transport conteneurisé entre l'Afrique de l'Ouest et l'Asie en avril 2014, d'abord avec Port- Louis (Maurice) et Lagos (Nigeria). Quelques mois plus tard s'y ajoute l'escale du Port de Lomé dont la firme, pour rappel, contrôle à 100% le terminal à conteneur avec, en toile de fond, un plan d'investissement de 500 millions de dollars.

Premier producteur mondial de cacao et important producteur de divers produits agricoles (noix de cajou, café, ...) et ressources naturelles prisées à travers la planète, la Côte d'Ivoire demeure un pays fortement commercial, lui qui ne cesse également de susciter l'intérêt du monde économique.

Alors que le secteur de l'import-export connait des défis logistiques aggravés par la crise ukrainienne après la pandémie de Covid-19, avec le chamboulement des chaines d'approvisionnement, le service de MSC ouvre une nouvelle voie pour les entreprises actives sur l'un des marchés les plus dynamiques d'Afrique de l'Ouest.

E-GOV : Quelles stratégies pour des services publiques performants ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.