Energie solaire Off-Grid : EDF boucle deux opérations pour consolider ses positions sur le marché africain

 |   |  941  mots
(Crédits : Sophie Brändström)
Le groupe français EDF a annoncé ce mercredi deux opérations majeures sur le continent africain visant à élargir sa gamme de solutions Off-Grid et développer les compétences locales dans le domaine de l'installation des kits solaires hors-réseau. Il s'agit d'une prise de participation dans la start-up kenyane SunCulture et un partenariat avec l'organisation panafricaine Energy Generation.

Acteur majeur de la transition énergétique en Europe, le groupe EDF étend de plus en plus ses activités et mène des opérations pour se renforcer sur le marché Off-Grid (hors réseau électrique) en Afrique. Le géant français, acteur majeur de l'Off-Grid en Afrique, a annoncé ce mercredi 18 juillet avoir effectué une prise une participation dans la société kenyane SunCulture et signé un partenariat avec l'organisation Energy Generation qui est basée au Togo. Ces deux collaborations visent « à élargir sa gamme de solutions Off-Grid et développer les compétences locales dans le domaine de l'installation des kits solaires hors-réseau », a assuré le groupe dans un communiqué rendu public.

Explorer un nouveau segment du marché Off-Grid

La première collaboration annoncée par EDF porte sur une prise de participation (entre 20 et 30% du capital) dans la start-up kényane SunCulture. Cette dernière met à la disposition des petits exploitants agricoles, des pompes solaires à coût compétitif et des systèmes d'irrigation sur-mesure accompagnés de services d'entretien. Son produit phare, « Rain Maker », intéresse le groupe EDF qui veut pouvoir grâce à cette opération, aider au déploiement du produit au Kenya et en Afrique centrale et de l'ouest. « EDF apportera à SunCulture son expérience opérationnelle dans la commercialisation et l'installation des solutions Off-Grid ainsi que sa connaissance des marchés de l'Afrique centrale et de l'Ouest. SunCulture bénéficiera aussi de l'expertise technique de la R&D d'EDF notamment pour valider ses choix techniques et faire évoluer ses produits. EDF apportera aussi des solutions de financements des kits de pompage solaire pour les agriculteurs », a détaillé le communiqué du groupe. Le même document précise que l'objectif d'EDF est de soutenir SunCulture dans sa croissance en tant qu'actionnaire industriel de référence.

Du côté de SunCulture, on se réjouit de l'accord avec EDF. « L'engagement d'EDF à travailler avec des entreprises locales pour des effets durables marque un tournant dans la façon dont les multinationales se développent en Afrique. Nous nous réjouissons de ce partenariat qui nous donne l'opportunité de travailler avec EDF à l'amélioration de la productivité de petites exploitations agricoles en Afrique », a déclaré Samir Ibrahim, directeur général et co-fondateur de SunCulture, suite à l'annonce de cette opération qui permet au groupe EDF d'investir un nouveau segment de marché à fort potentiel et d'enrichir sa gamme d'offres Off-Grid.

Former les femmes aux métiers de maintenance de systèmes solaires Off-Grid

La seconde démarche d'EDF constitue une signature d'un partenariat avec Energy Generation, une organisation basée au Togo et qui œuvre à l'électrification des zones rurales en Afrique sub-saharienne à travers la formation de jeunes à l'entrepreneuriat et aux métiers de l'énergie. Le partenariat entre les deux parties porte sur le programme intitulé « Femmes et entrepreneuriat solaire » qui vise à former les femmes aux techniques d'installation et de maintenance de systèmes solaires Off-Grid ainsi qu'aux aspects liés à l'entrepreneuriat dans ce domaine, indique le communiqué de EDF. « Grâce à son expérience de déploiement des solutions Off-Grid, EDF contribuera à la construction des modules de formation. Energy Generation en assurera la mise en œuvre au sein de centres de formation dédiés aux métiers de l'énergie. La première phase du programme prévoit la formation d'une centaine de femmes d'ici à fin 2019, réparties sur le Togo, la Côte d'Ivoire et le Ghana », a précisé le document.

Astria Fataki, présidente et fondatrice de Energy Generation, s'est montré très heureuse de cette nouvelle étape de la collaboration entre son organisation la société EDF.

« Nous sommes particulièrement heureux de ce partenariat avec EDF qui s'inscrit parfaitement dans la réalisation de notre mission et de notre vision. Grâce à cette formation, une centaine de femmes au Togo, au Ghana et en Côte d'Ivoire seront formées à un métier d'avenir leur assurant de meilleures perspectives économiques, mais aussi et surtout, elles seront formées à être des actrices à part entière de la transition énergique de leur pays », a-t-elle commenté.

Contribuer à l'essor économique des pays

Le groupe EDF rappelle qu'avec son essor économique et démographique important, l'Afrique a des besoins croissants en énergie (62% de la population d'Afrique subsaharienne vit en zone rurale avec un accès limité à l'électricité). La non-satisfaction de ces besoins implique un blocage du processus de développement. Ainsi, l'objectif au-delà de tout, est de faire en sorte que les initiatives bénéficient au tissu économique des pays dans lesquels il est présent.

« Ces deux nouvelles collaborations illustrent l'esprit dans lequel EDF développe ses activités en Afrique : en collaboration avec des acteurs locaux et en cherchant systématiquement à ce que nos projets bénéficient au tissu économique des pays dans lesquels le Groupe s'implante », a insisté Marianne Laigneau, directeur exécutif du Groupe en charge de la Direction internationale.

« Après le déploiement commercial à grande échelle de Zeci et le lancement récent de Zegha, nous préparons aujourd'hui l'élargissement de notre gamme Off-Grid à de nouveaux segments, à commencer par celui des petits agriculteurs », a-t-elle poursuivi.

Notons que l'Off-Grid est une « solution innovante et complémentaire » aux réseaux traditionnels pour répondre aux enjeux énergétiques sur le continent africain. Via, Zeci en Côte d'Ivoire ou Zegha au Ghana, le groupe EDF commercialise les kits Off-Grid à usage domestique sur le continent. Il est également propriétaire des sociétés d'électrification rurale notamment au Sénégal (ERA) et en Afrique du Sud (KES).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :