Sénégal : les français Engie et Meridiam décrochent deux projets solaires photovoltaïques

 |   |  479  mots
(Crédits : DR)
L’industriel français Engie et l’investisseur Meridiam viennent de remporter deux projets d’énergie solaire photovoltaïque au Sénégal. Inscrits dans le cadre du l’initiative Scaling Solar menée par le gouvernement et la Société financière internationale (IFC), les deux centrales en devenir auront une capacité totale de 60 MW.

Les localités de Kahone (à l'ouest du Sénégal) et Touba-Kael (centre-ouest) sont en passe d'abriter leurs centrales solaires photovoltaïques d'un total de 60 MW. L'industriel français Engie et Meridiam -société française indépendante spécialisée dans le développement, le financement et la gestion de projets d'infrastructures publiques sur le long terme- ont remporté, ce mercredi 18 avril, deux projets solaires photovoltaïques, à l'issue d'une délibération par la Commission de régulation du secteur de l'électricité (CRSE), annonce un communiqué diffusé cet après-midi.

Bien que la construction et l'exploitation des deux centrales solaires photovoltaïques seront dirigées et exécutées par Engie, une société du projet sera mise en place. Elle réunira à son tour de table Engie et Meridiam pour 40% des parts de capital chacun, tandis que les 20% restants seront détenus par le Fonds souverain sénégalais, FONSIS.

« Ce succès démontre le mérite de notre modèle intégré dans le solaire, selon lequel Engie joue le rôle d'investisseur, d'exploitant et de contractant EPC à travers Engie Solar. [...] Nous nous attacherons maintenant à finaliser les projets pour livrer la centrale solaire photovoltaïque la plus compétitive, afin de contribuer à l'ambition du pays d'assurer un accès universel à l'électricité de manière durable », a déclaré Yoven Moorooven, CEO d'Engie Afrique.

« Grâce à la réduction des coûts de l'équipement solaire, ce projet particulier aura un impact important sur le développement en augmentant la capacité du Sénégal de générer de l'énergie propre à un prix très concurrentiel », ajouté pour sa part Mathieu Peller, COO de Meridiam Afrique.

Le rééquilibrage du mix énergétique se poursuit

Les projets de centrales photovoltaïques de Kahone et Touba-Kael s'inscrivent dans l'initiative Scaling Solar, un projet lancé par la Banque mondiale en janvier 2015 et mené par la Société financière internationale (IFC), sa filiale dédiée au secteur privé. L'initiative consiste en une sorte de guichet unique proposé aux gouvernements souhaitant attirer des investisseurs privés pour construire de grandes centrales solaires, mais dépourvus de la puissance d'achat des grands marchés émergents. L'objectif étant de fournir aux populations de l'énergie propre à moindre coût afin de réduire Le Sénégal a été le deuxième pays africain à y adhérer en février 2016, près d'un an après la Zambie. Depuis, le gouvernement sénégalais s'est lancé dans le renforcement de la proportion des énergies renouvelables dans son mix énergétique.

Pour sa part, Engie signe ainsi son énième projet dans ce pays d'Afrique de l'Ouest après notamment noué un partenariat avec l'Agence nationale des énergies renouvelables de Sénégal (ANER), visant l'accélération du développement des énergies renouvelables dans le pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :