Transport : Abidjan et Niamey explorent les voies de communication communes

 |   |  405  mots
(Crédits : Reuters)
En visite en Côte d'Ivoire, le ministre nigérien des transports, Mahamadou Karidjo, qui a été reçu en audience ce mardi 17 juillet 2018 par le chef de l'Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, a évoqué avec son interlocuteur le renforcement des voies de transport et de communication entre leurs deux pays et dans la sous-région ouest-africaine.

La Côte d'Ivoire et le Niger veulent booster les voies de transport et de communication communes. C'est ce qui ressort des échanges ce mardi 17 juillet 2018 entre le ministre nigérien des transports, Mahamadou Karidjo et le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara. Le ministre qui était en visite à Abidjan avec un message de son président, Mahamadou Issoufou pour son homologue ivoirien, a expliqué que leurs deux pays veulent renforcer les voies de communication.

« Nous avons échangé sur les possibilités pour consolider, réhabiliter et prolonger les voies de communication notamment le chemin de fer entre les pays de la sous-région », a soutenu Mahamadou Karidjo dans ses déclarations face à la presse.

Le membre du gouvernement nigérien a ajouté qu'il se réjouissait de l'attention « particulière pour les transports notamment les projets de communication communs, les routes, les liaisons aériennes les chemins de fer » manifestée par les deux chefs d'Etat de la région ouest-africaine.

La sécurité, l'autre question commune

Les voies de communication ne constituent pas le seul sujet sur lequel les deux pays partagent un avis. L'autre question est bien celle de la sécurité. Alors qu'il faisait un escale à Abidjan en allant à Malabo en mai 2016, le président Issoufou qui a eu à échanger avec son homologue ivoirien Ouattara, a précisé qu'il a tenu à rendre visite au chef d'Etat ivoirien pour discuter avec lui des questions d'intérêt commun notamment la sécurité dans la sous-région, l'intégration régionale et la boucle ferroviaire

Lomé-Cotonou-Niamey-Ouagadougou-Abidjan.

En mai dernier, le Niger était l'invité d'honneur à la 4ème édition de la Foire internationale d'Abidjan (FIA) avec pour thème : « la sécurité comme facteur de croissance économique ». A cette occasion, le ministre ivoirien du commerce, de l'artisanat et de la promotion des petites et moyennes entreprises, par ailleurs, ministre en charge de l'industrie et des mines, alors Souleymane Diarrassouba, avait expliqué que la participation du Niger à ce rendez-vous « traduit la volonté de nos pays d'améliorer les affaires ». Réagissant à ses propos, son homologue nigérien en charge du commerce et du secteur privé, alors Seydou Sadou, avait quant à lui souligné « l'excellence des relations entre le Niger et la Côte d'Ivoire » et insisté sur le fait que le thème de la FIA « cadre parfaitement avec la vision prônée dans notre espace ouest-africain » en proie au terrorisme et autres fléaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :