Maroc : cinq mois de réserves en devises disponibles (Banque Centrale)

 |   |  334  mots
Abdellatif Jouahri, gouverneur de la banque centrale marocaine
Abdellatif Jouahri, gouverneur de la banque centrale marocaine (Crédits : MAP)
Le Royaume Chérifien dispose de près de cinq mois de couverture de ses importations, avec 24 milliards d'euros de réserve de change.

RABAT, 11 avril (Xinhua/LTA ) -- Le gouverneur de la banque centrale du Maroc, Abdellatif Jouahri, a assuré que les réserves actuelles en devises du pays, qui s'élèvent à environ 24 milliards d'euros, couvrent plus de cinq mois d'importation de biens et services.

"Nous sommes en train d'identifier des scénarios et des mesures susceptibles d'atténuer l'impact du virus, y compris le renforcement des réserves de change", a-t-il souligné dans une déclaration citée par les médias marocains.

M. Jouhari a estimé que les développements liés au nouveau coronavirus "progressent très rapidement, ce qui crée un tel état d'incertitude qu'il est difficile de prédire comment la situation évoluera dans les semaines et les mois à venir".

"Ce qui est gratifiant, c'est le flux spontané de solidarité de tous les Marocains, des entreprises et des institutions publiques et privées", a-t-il noté, estimant que "la réponse rapide du gouvernement de notre pays a fait éviter la pire des situations".

S'agissant des priorités, il a expliqué que "la santé arrive en premier, en plus de l'aide aux familles les plus vulnérables qui sont affectées par l'arrêt de certaines activités, et les restrictions imposées à la circulation".

Concernant la deuxième phase de libéralisation du taux de change du dirham à 5%, M. Jouahri a précisé que "cela contribuera non seulement au développement du marché des changes marocain, mais améliorera également la flexibilité de l'économie".

La Banque centrale du Maroc a adopté un ensemble de nouvelles mesures de politique monétaire et prudentielles pour soutenir l'accès au crédit bancaire à la fois des ménages et des entreprises pour faire face aux impacts du COVID-19.

"Ce dispositif permettra de tripler la capacité de refinancement des banques auprès de la Banque centrale à travers les mesures de recours par les banques à l'ensemble des instruments de refinancement disponibles en dirhams et en devises", a indiqué l'institution financière dans un communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :