Niger : l'UE octroie 470 millions d'euros d'aide conditionnée

L’Union européenne a décidé de débloquer officiellement une enveloppe de 470 millions d’euros d’aide au développement. Mais il n’est pas exclu qu’une partie de cette enveloppe serve à la gestion de la crise migratoire dans ce pays sahélien qui constitue un véritable carrefour de transit des migrants vers l’Europe.

2 mn

(Crédits : DR)

470 millions d'euros soit environ 307,8 milliards de FCFA. C'est l'enveloppe allouée au Niger par l'Union européenne (UE) en guise de d'aide au développement via nouvel accord de financement. Les fonds de cette enveloppe seront destinés à l'appui aux projets du Niger pour une amélioration du système éducatif notamment une plus forte scolarisation mais aussi mettre en place la politique nutritionnelle et de relance économique et le plan de sécurité alimentaire du pays.

 « Il s'agit de lutter contre les trafics et la traite des êtres humains, d'améliorer la gestion des frontières et de lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière, en offrant notamment des alternatives économiques. Il s'agit également de contribuer à la protection et à l'assistance au retour des migrants, à l'appui et au renforcement des capacités des autorités et communautés locales, ainsi qu'à l'amélioration de la résilience des populations dans la région du bassin du Lac Tchad », peut-on lire dans le texte du de financement paraphé entre Niamey et Bruxelles.

Une partie de l'enveloppe destinée à la crise migratoire.

Ce n'est pas la première fois que le Niger reçoit un appui de l'international cette année. Il avait déjà bénéficié de l'appui du fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique qui a versé 140 millions d'euros, environ 91,7 milliards de FCFA dans neuf projets en faveur du Niger.

Le financement découlant de la coopération entre Bruxelles et Niamey arrive au moment où le Niger traverse une crise sociale. L'enveloppe européenne devra permettre aussi de régler des priorités sociales dans le pays. Une partie de ce chèque sera sans doute destinée au règlement de la question migratoire.

Carrefour et pays de transit de plusieurs migrants subsahariens vers l'Europe, le Niger est souvent la porte d'entrée vers l'Algérie voisine, d'où ils espèrent rejoindre l'Europe. Le pays sahélien a accepté de recevoir sur son sol, une partie des 1500 migrants subsahariens expulsés d'Algérie, début décembre dans des conditions dénoncées par les associations des droits de l'Homme. Il a aussi permis la traversée de son pays pour une expulsion de certains de ces migrants vers leurs pays d'origine. Le financement de l'UE pourrait rapidement aider le gouvernement du Niger à limiter l'hémorragie migratoire et mieux gérer le flux.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 23/12/2016 à 7:43
Signaler
Bonjour je suis Nigerien . En fait je me demande à travers cet accord si l'état nigerien a tenu compte ou rester les accords sous régional et régional.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.