Les patronats marocain et israélien explorent les moyens de dynamiser la coopération entre les deux pays

Après leur normalisation récente, les relations entre les deux pays devraient connaître une dynamique nouvelle avec l'inauguration par la compagnie nationale marocaine Royal Air Maroc, le 16 janvier prochain, de vols commerciaux entre Casablanca-Tel-Aviv.
(Crédits : DR.)

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) représentée par son président Chakib Alj et son vice-président Mehdi Tazi, et son homologue israélienne, la Manufacturers Association of Israel, représentée par son président Ron Tomer, et Dan Cataviras, DG de la Division du commerce extérieur de la MAI, se sont entretenues lundi par visioconférence sur les moyens de dynamiser la coopération économique entre les deux pays.

Les discussions ont porté notamment sur les moyens à déployer pour impulser une coopération économique et commerciale forte et durable entre le Maroc et Israël, basée sur un partenariat gagnant-gagnant et sur les secteurs porteurs pour le développement des investissements ainsi que des co-investissements, a tweeté la CGEM.

Cette rencontre intervient quelques jours après un entretien virtuel entre le ministre marocain de l'Industrie et le ministre israélien de l'Economie, au cours duquel les deux responsables ont évoqué les perspectives de coopération industrielle.

Pour rappel, les relations entre les deux pays devraient connaître une dynamique nouvelle avec l'inauguration par la compagnie nationale marocaine Royal Air Maroc, le 16 janvier prochain, de vols commerciaux entre Casablanca-Tel-Aviv, à raison de quatre fréquences par semaine.

Quelles réponses aux enjeux environnementaux et énergétiques en Afrique ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.