Face à la sécheresse, la Mauritanie lance un programme spécial d'aliment de bétail

 |   |  250  mots
(Crédits : Reuters)
Les autorités mauritaniennes ont procédé au lancement d'un programme spécial relatif à l'aliment de bétail au profit des éleveurs, a annoncé la ministre mauritanienne en charge de l'agriculture, Lemine Mint El Ghotob Ould Momma, le week-end dernier. Elle a ajouté que le programme porte également sur la culture de fourrages dans les zones irriguées, alors que le pays fait face à une sécheresse sévère.

Représentant 10% du PIB du pays, avec un cheptel de plus de 20 millions de tête, l'élevage est d'une importance capitale en Mauritanie. Afin de préserver le secteur, le gouvernement mauritanien a récemment lancé un programme spécial relatif à l'aliment de bétail au profit des éleveurs. C'est ce qu'a annoncé ce week-end, la ministre mauritanienne en charge de l'agriculture, Lemine Mint El Ghotob Ould Momma. S'exprimant lors d'un meeting populaire à Tamchekett dans la zone Est du pays, la responsable a indiqué que « ce programme a permis de rendre disponibles de grandes quantités d'aliment de bétail à des prix subventionnés ». Selon elle, le même programme prend également en compte un projet gouvernemental relatif à la culture de fourrages dans les zones irriguées, afin d'appuyer le secteur de l'élevage.

Ce coup de main du gouvernement aux éleveurs du pays est très nécessaire. Justement, le pays a connu cette année, une des pires sécheresses de son histoire. Celle-ci s'explique par un faible niveau des précipitations pluviométriques enregistrées au cours de l'hivernage passé.

Face à la gravité de la situation, l'Institution de l'opposition démocratique a dû faire appel à la Communauté internationale, demandant aux Nations unies, aux organisations internationales ainsi qu'aux pays amis d'apporter leur appui, qualifiant la situation de « catastrophe naturelle ». Elle a également déclaré l'est et le centre de la Mauritanie comme zones sinistrées a exhorté les partenaires du pays de les considérer comme telles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :