Niger : la BID lance un programme de promotion des sciences et de la technologie

 |  | 300 mots
Lecture 2 min.
Siège de la Banque islamique de développement à Djeddah, Arabie saoudite.
Siège de la Banque islamique de développement à Djeddah, Arabie saoudite. (Crédits : DR)
A l'occasion d'une visite de travail à Niamey ce week-end, le président de la Banque islamique de développement, Dr Bandar Al Hajjar, aux côtés du premier ministre nigérien Birgi Rafini, a procédé au lancement d'un programme dénommé « La Tournée des transformateurs ». Celui-ci vise à promouvoir les sciences et la technologie.

La Banque islamique de développement (BID) va encourager le développement scientifique et technologique au Niger. Le président de l'institution financière, Dr Bandar Al Hajjar, qui était en visite de travail à Niamey, était aux côtés du chef du gouvernement nigérien, Birgi Rafini, pour le lancement ce week-end, de « la tournée des transformateurs ».

Selon les informations de BID, il s'agit d'un programme qui vise à promouvoir les sciences et la technologie dans ses pays membres.

« Les sciences et la technologie constituent un nouveau modèle d'entreprenariat pour le développement à travers un renforcement de la compétitivité, de la chaîne des valeurs, basé sur les nouvelles technologies », a expliqué Bandar Al Hajjar, relevant ainsi l'importance que son institution accorde aux sciences et à la technologie.

Lire aussi : Intelligence artificielle : Clé de changements profonds en Afrique, l'IA crée autant d'opportunités que de défis

Tout comme le Top management de la Banque, Birgi Rafini voit à travers ce programme, une manière pour la BID d'intensifier sa lutte contre la pauvreté avec entre autres la promotion du travail des entreprises nigériennes porteuses d'idées innovatrices et le lancement d'un concours d'innovation technologique à l'intention des entreprises nigériennes. « Deux initiatives sont lancées, il s'agit de la capacitation économique des pays membres et le développement des technologies dans nos pays », a-t-il précisé.

Le premier ministre nigérien s'est également montré reconnaissant envers la Banque pour ses interventions et « les efforts qu'elle ne cesse de déployer pour le développement des pays membres et celui du Niger en particulier ».

« La présence de la BID et de la fondation du Roi Abadallah témoigne de l'excellence des relations entre cette institution islamique et le Niger », a indiqué le chef du gouvernement nigérien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :