Un nouvel accord pour la préservation de la Couche d'ozone conclu au Rwanda

Un accord, relatif à la réduction des émissions des gaz hydrofluorocarbones (HFC) utilisés dans les réfrigérateurs et les climatiseurs a été conclu samedi dernier à Kigali au Rwanda. On ne compte pas moins de 150 pays parmi les signataires.
Impact de la pollution sur la couche d'ozone
Impact de la pollution sur la couche d'ozone (Crédits : reuters.com)

Les délégations de 150 pays, réunies samedi 15 octobre à Kigali au Rwanda, sont parvenues à un accord sur la réduction des émissions des gaz hydrofluorocarbones. Une avancée énorme dans la lutte contre la dégradation du climat.

Dès sa découverte, la gamme des Chlorofluorocarbones ou CFC, les Halons, le bromure de méthyle, a prouvé son efficacité dans la réfrigération, l'extinction des incendies, la lutte phytosanitaire en agriculture et autres. Toutefois, ces Chlorofluorocarbones se sont avérés très nuisibles pour l'environnement, parce que contribuant à la détérioration de la couche d'ozone.

Divergences de points de vue pour l'application

Si les 150 Etats se sont mis d'accord sur un texte commun, des divergences de point de vue sont apparues, notamment en ce qui concerne les échéances de mise en application de la mesure. En effet, l'Europe et les Etats-Unis s'engagent pour une réduction de l'utilisation de ces gaz de façon progressive de 10% en 2009 et de 85% d'ici à 2036. Ce qui ne convient pas aux autres pays. Des groupes constitués par des pays en développement, notamment africains, ont proposé de geler l'utilisation des gaz HFC d'ici 2024 ou 2028, avant de réduire progressivement leur utilisation d'ici 2036.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.