L'Unesco appuie le patrimoine immatériel en Ouganda et en Zambie

Réuni ce vendredi 08 décembre à Jeju en Corée du sud, le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation et la culture a décidé d'approuver deux projets d'assistance en faveur de l'Ouganda et de la Zambie. Le premier bénéficiera d'une enveloppe de 232.000 dollars alors que la seconde recevra un appui de 334.000 dollars.
(Crédits : DR)

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a décidé de soutenir l'Ouganda et la Zambie pour la sauvegarde de leur patrimoine immatériel. Le Comité intergouvernemental de l'institution pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel lors de sa réunion de ce vendredi à Jeju, en Corée du Sud, a approuvé entre autres, deux projets d'assistance en faveur de deux pays africains. Il s'agit notamment de l'Ouganda qui bénéficiera d'une enveloppe de 232.000 dollars et de la Zambie qui bénéficiera d'un montant de 334.000 dollars. D'après une annonce de l'institution cette aide est destinée à financer des initiatives de sauvegarde du patrimoine immatériel des deux pays.

Protéger l'empaako ougandais et renforcer les capacités en Zambie

Les projets approuvés dans les deux pays africains ne sont pas les mêmes. En Ouganda, le but est de protéger l'empaako. Cette tradition est un système d'attribution de noms selon lequel on donne aux enfants, outre leur prénom et nom de famille, un empaako choisi dans une liste commune à toute la communauté. Alors que cette tradition est menacée, le plan de sauvegarde parrainé par l'Unesco consiste à revitaliser la pratique ainsi que le respect des cérémonies associées, à procéder au renforcement des capacités des communautés pour la transmission des connaissances liées à l'élément, et à mobiliser les praticiens afin de redonner vie à la pratique. Les communautés concernées seront les principaux moteurs du projet.

Du côté de la Zambie, l'action de l'Unesco vise la conception et la mise sur pied d'un programme de licence sur le Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) à l'Université de Zambie. Il s'agira pour le pays, de former un nombre d'experts de la sauvegarde du PCI, d'offrir une formation de niveau licence aux administrateurs et experts et proposer un lieu privilégié pour la recherche critique dans ce domaine.

Ce programme financé par l'Unesco permettra aussi d'amener de nombreuses personnes à s'intéresser aux questions relatives au PCI et de produire des effets positifs pour ceux qui s'intéressent à la sauvegarde du PCI. C'est depuis 2010 que la Zambie avait commencé ce travail en menant un certain nombre d'activités de renforcement des capacités, d'inventaire et de sensibilisation relevant de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.