Kémi Séba annonce son retour en Afrique

 |   |  378  mots
(Crédits : DR.)
Le polémiste franco-béninois Stélio Gilles Robert Capo Chichi, alias Kémi Séba, est de retour ! Expulsé récemment du Sénégal vers la France, l’activiste annonce son retour en Afrique le mois prochain pour mener à bien «son combat». Une annonce qui intervient deux jours avant une mobilisation prévue demain ce 16 septembre contre le franc CFA dans plusieurs villes du monde.

«Je partirai au Bénin au début du mois prochain», a annoncé jeudi 14 septembre, sur sa page Facebook, Stélio Gilles Robert Capo Chichi, alias Kémi Séba. Expulsé récemment du Sénégal vers la France pour «menace grave pour l'ordre public», le Franco-béninois annone son retour sur le continent africain,,«une terre à partir de laquelle», le polémiste «installera le nouveau bureau d'Urgences Panafricanistes»,  l'ONG que l'activiste préside.

Pour Kémi Séba, ce retour «au bercail» s'inscrit dans la continuité «du combat» contre le Fcfa. «Un combat» qui «va plus loin qu'une seule problématique monétaire», car selon toujours Kémi Séba, la lutte «exprime la volonté de souveraineté intégrale» du peuple africain. Et cette visite annoncée au Bénin n'est que la première étape d'une tournée en Afrique francophone et même au-delà.

«...Je ferai avec les nôtres le tour des pays d'Afrique de la zone Franc, ainsi que des Caraïbes. Et ça ne sera pas pour le tourisme. Ni pour de la violence. Seulement pour obtenir notre libération», a-t-il détaillé sur sa page Facebook.

Il faut noter que cette publication adressée à «la jeunesse africaine» intervient à deux jours de la mobilisation prévue aujourd'hui 16 septembre dans plusieurs villes africaines, antillaises et occidentales. Une mobilisation initiée par le front anti-CFA .

Une mobilisation anti-CFA le 16 septembre

«Le 16 septembre est une étape cruciale, après l'affaire du billet brûlé. Nous avons le 19 août allumé une feuille. Nous souhaitons désormais brûler (symboliquement) toute la forêt nommée "Françafrique"», prévient l'activiste qui ajoute que «le 16 septembre ne sera pas une fin, mais définitivement le début d'une nouvelle ère».

Et tout porte à croire que la mobilisation de ce samedi sera «forte», car sur le site des activistes, «Révolution Afrique», où est affichée la liste des différentes adresses et des pays où auront lieu les mobilisations, «le vent de la révolte civique des peuples africains opprimés par la prédation financière» semble souffler très fort.

Les militants anti-CFA qui ont confirmé leur participation aux manifestations de ce samedi 16 septembre, via la plateforme, sont déjà très nombreux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2017 à 8:32 :
un malcom x de prisunic....
a écrit le 17/09/2017 à 6:56 :
Bravo Kemi Seba
a écrit le 17/09/2017 à 2:38 :
Kemi seba la réincarnation de malcom x

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :