Nigeria : Dangote fait appel à DuPont Clean Technologies pour l’équipement de sa méga-raffinerie

 |   |  402  mots
Aliko Dangote, à gauche, et Eli Ben-Shoshan, le patron de DuPont Clean Technologies, à droite.
Aliko Dangote, à gauche, et Eli Ben-Shoshan, le patron de DuPont Clean Technologies, à droite. (Crédits : Reuters)
Pour sa méga-raffinerie pétrolière qui devrait entrer en service en 2018, Dangote veut le meilleur. Il vient de faire appel, pour l’équipement de son usine, à l’américain DuPont Clean Technologies

C'est DuPont Clean Technologies qui assurera l'équipement de la méga-raffinerie de Dangote Group au Nigéria. La firme américaine l'annonce dans un communiqué de presse rendu public mercredi 14 juin.

Fondé en 1802, DuPont Clean Technologies est un expert mondial des solutions technologiques propres. Auprès de lui, Dangote Oil Refinery Company Ltd a commandé « des équipements exclusifs » pour différentes unités qui mobiliseront tout le réseau de DuPont. Ainsi, pour l'unité d'alkylation de la raffinerie, l'équipement sera fourni par Stratco, leader mondial en la matière, l'unité de régénération de l'acide sulfurique par MECS,  leader dans la fourniture de technologies, de catalyseurs et d'équipements de procédés à base d'acide sulfurique. Ces deux installations permettront au site de produire un alcanol à faible teneur en octane, en soufre et en oléfines. L'unité de l'épuration des gaz et celle de la récupération du souffre sera équipée par MECS, tandis que Belco se chargera de l'unité de craquage catalytique fluide. Selon l'équipementier, ce dispositif permettra à la raffinerie de satisfaire les exigences en matière d'octane et d'émissions de gisements d'essence.

« Nous sommes ravis de soutenir Dangote sur un projet qui revêt une importance cruciale pour créer une croissance économique et des opportunités au Nigéria. Notre objectif est toujours de permettre à nos clients de respecter leurs objectifs d'émissions facilement et efficacement à l'aide de technologies et de services rentables qui leur offrent de la valeur et de la flexibilité tout en minimisant l'impact sur l'environnement », a déclaré Eli Ben-Shoshan, le patron de DuPont Clean Technologies.

L'annonce de ce projet de raffinerie l'année dernière a été retentissante, dans un contexte où le Nigéria, premier producteur de pétrole, subissait de plein fouet la chute des cours et connaissait une pénurie de carburant. Depuis des années, plusieurs études reprochent aux pays africains ne pas mettre l'accent sur le développement d'une industrie pétrolière locale via le raffinage local de pétrole brut. Une problématique à laquelle Aliko Dangote entend répondre. Pour la réalisation de cette raffinerie déjà en construction, il a investi 450 millions de dollars. Elle devrait être opérationnelle en 2018 comme annoncé il y a quelques mois par Ahmed Mansur, directeur exécutif de Dangote Group. Sa capacité : 650 000 barils de pétrole raffinés par jour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :