Tunisia 2020 : 50 milliards de dollars pour relancer l'économie

 |   |  306  mots
Le Ministre tunisien des investissement, Fadhel Abdelkefi, compte énormément sur la conférence Tunisia 2020 pour convaincre les bailleurs de fonds internationaux.
Le Ministre tunisien des investissement, Fadhel Abdelkefi, compte énormément sur la conférence Tunisia 2020 pour convaincre les bailleurs de fonds internationaux. (Crédits : Reuters)
En proie à des difficultés économiques depuis quelques années, la Tunisie tentera, lors de la conférence Tunisia 2020, de convaincre les bailleurs de fonds internationaux de miser sur ses grands projets. D'une valeur globale de 50 milliards de dollars, ces derniers porteront principalement sur l'économie bleue et la production énergétique.

L'économie tunisienne tourne au ralenti depuis quelques années, après l'impasse politique que le pays a connue, avec la chute de l'ancien régime de Ben Ali. Dans le but de remédier à cette situation, Fadhel Abdelkefi, le ministre du Développement, de l'investissement et de la coopération Internationale de la Tunisie, présentera les grands projets du pays à la conférence Tunisia 2020, prévue le 29 et 30 novembre prochains.

Ayant pour objectif d'accroître l'attractivité du pays auprès des investisseurs, cette conférence est stratégique pour la relance de l'économie tunisienne. « Nous allons présenter aux investisseurs étrangers et aux bailleurs de fonds de grands projets d'une valeur globale de 50 milliards de dollars à mettre en œuvre au cours des cinq prochaines années. Certains d'entre eux seront réalisés dans le cadre d'un partenariat public-privé », a déclaré Fadhel Abdelkefi.

Ces grands projets concernent divers domaines de développement. Cela va de construction d'un port en eau profonde dans la région d'Enfidha (Nord-est du pays), à la construction de centrales électriques et d'usines de dessalement d'eau de mer...

Plan quinquennal

La conférence Tunisia 2020 sera aussi l'occasion pour le gouvernement tunisien de lancer son Plan de développement quinquennal 2016-2020 (PDQ, ndlr). « Nous attendons des investisseurs de plus de 70 pays à travers le monde. Plusieurs projets leur seront présentés dans le cadre du PDQ » a précisé le ministre Fadhel Abdelkefi.

Selon les données du FMI, la croissance économique du pays n'a pas atteint 1% depuis deux ans. Le gouvernement tente alors d'attirer les investisseurs avec des projets porteurs, afin de faciliter une relance de l'économie.

Pays du Maghreb, la Tunisie avant sa révolution était l'un des pays les plus prospères du continent africain avec une croissance en moyenne de 5 % et une activité commerciale dynamique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2016 à 14:30 :
je nepeux quen courager voire meme dàppuyer votre projet prometteur monsieur le ministre. cèst la realite. on a besoin aujourd`hui detransparencet. et nous voudrions que ca realise le plus tot possible!!!
a écrit le 29/10/2016 à 20:13 :
Très courageux se ministre mais ont ne redressé pas un pays sans motiver ses troupes salaires trop bas moins de 150 euros pas de déclaration à la sécurité social donc pas de retraite patron souvent malhonnête vis à vis de ses ouvriers sauf groupes étrangers ou groupe tunisien réglo il ne suffi pas de pondre des loirs des règles il faut les appliquées la Tunisie est à recarder de à. A. Z bon courage vous avez du boulot sur la planche et vive une Tunisie prospère et sereine la politique c est une chose la religion une autre la séparation des deux serai une bonne chose un ami de la Tunisie depuis 38 ans
a écrit le 28/10/2016 à 23:27 :
Nous somme à la besoin d'un plan d'action réaliste fonde sur trois axe
1-reforme du système de gestion de port maritime et aéroport (agent de douane, système de contrôle ,tarif de douane ,rapidité d'importation et exportation ..)
2-reforme des entreprises public (désignation des organe de gestion .politique de rémunération ,gestion des actifs ,.........)
3-versement des fond dans secteurs agricole qui garde toujours sont valeur ajoute a notre économie
4-assinisement de la situation foncier des terrains de l'Etat
5-concentration de effort sur l'exportation de produit agricole
6-Amelioration du service de transport public
7-creation des société pour l'industrie automobile (voiture 2em investissement )
8-...................
....
.
.
a écrit le 28/10/2016 à 23:27 :
Nous somme à la besoin d'un plan d'action réaliste fonde sur trois axe
1-reforme du système de gestion de port maritime et aéroport (agent de douane, système de contrôle ,tarif de douane ,rapidité d'importation et exportation ..)
2-reforme des entreprises public (désignation des organe de gestion .politique de rémunération ,gestion des actifs ,.........)
3-versement des fond dans secteurs agricole qui garde toujours sont valeur ajoute a notre économie
4-assinisement de la situation foncier des terrains de l'Etat
5-concentration de effort sur l'exportation de produit agricole
6-Amelioration du service de transport public
7-creation des société pour l'industrie automobile (voiture 2em investissement )
8-...................
....
.
.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :