Nigeria : le premier métro d’Afrique de l’Ouest sera lancé en décembre 2017

 |   |  449  mots
(Crédits : Reuters)
La première ligne de métro d’Afrique de l’Ouest entrera en service en décembre prochain à Abuja, la capitale politique du Nigeria.

Plus que cinq mois et les habitants et visiteurs d'Abuja auront l'occasion se de déplacer en métro. Une première en Afrique de l'Ouest ! La première ligne du projet de construction d'un métro dans la capitale politique du Nigéria entrera en service en décembre prochain, a annoncé Kong Tao de China Civil Engineering Construction Corporation (CCECC) et responsable du projet, lors d'une visite des journalistes sur le site mardi 22 août, rapporte l'agence de presse Xinhua.

Attribué à la société chinoise CCECC pour un investissement de 823 millions de dollars, la ligne en cours de finalisation reliera l'aéroport international Nnamdi Azikiwe au quartier central des affaires d'Abuja, soit 45 km et 12 arrêts. Les trajets tests auront lieu en novembre et les lignes seront ouvertes à l'usage du public en décembre.

nigeria

Dans le pays, l'on s'attend à ce que ce nouveau mode de transport urbain apporte une bouffée d'oxygène à l'économie locale, notamment.

« Les travaux se poursuivent sans problème. La réalisation de ce projet à grande échelle apportera indéniablement de grands avantages à l'ensemble de la population, par exemple en améliorant l'environnement d'investissement. Il améliorera également les conditions de vie, tout en contribuant à la création d'emploi, à la valeur foncière et aux économies d'énergie », a déclaré Kong Tao.

De quoi renforcer la fierté du gouvernement Buhari qui, par la voix du vice-président Yemi Osinbajo, revendiquait lundi dernier lors d'une séance plénière organisée par le Barreau d'avoir exécuté en 2016 le plus gros investissement en infrastructures de l'histoire du Nigeria : 1 300 milliards de nairas, soit 3,6 milliards de dollars. Et depuis l'année dernière en effet, les projets se sont multipliés, tant dans le ferroviaire que le routier, entre autres.

Le défi de la sécurité

Actuellement, l'un des défis qui semble s'imposer est la protection des infrastructures misent en place dans le pays. Face aux journalistes, la compagnie chinoise en charge du « Abuja Rail Mass Transit project » n'a pas caché son inquiétude de la menace qui pèserait sur l'installation après son entrée en service. Selon Kong Tao en effet, le chantier a déjà subi plusieurs actes de vandalisme, les clôtures de protection construite pour éviter l'entrée illégale ont été plusieurs fois détruites et ce, en dépit du déploiement d'un personnel de sécurité.

Pour la CCECC, l'ultime enjeux pour la ville d'Abuja -et pour toutes les autres villes qui accueilleront des projets d'infrastructures- sera désormais de tenter de mettre en place un système de sécurité qui lutte contre -sinon mette fin- le vandalisme des biens publics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :