La première Hyundai 'algérienne' annoncée pour 2017

 |   |  211  mots
(Crédits : © Kim Hong-Ji / Reuters)
Suite aux récentes mesures du gouvernement algérien imposant aux concessionnaires automobile d'investir dans des usines d'assemblage, le groupe Cima Motors devrait lancer sur le marché algérien les premiers modèles Hyundai Made in Algeria courant 2017

Le concessionnaire automobile algérien, Cima Motors, a démarré ses activités de production industrielle pour le compte de la marque Hyundai. Dirigée par Mahieddine Tahkout, l'entreprise annonce la première sortie d'usine pour novembre 2017. Ce dernier a indiqué que la production de la marque Sud-coréenne se déroule normalement.

1.100 postes à la clé

Selon le site TSA, Cima Motors a lancé depuis quelques mois la production dans une usine basée à Tiaret. Une unité qui compte sur une capacité de production annuelle de 100.000 unités, pour trois lignes de montage. Un effort industriel, qui a  nécessité un investissement de 450 millions dollars US, selon Tahkout. Installée sur une superficie de 247 000 m², l'usine comprendra une piste d'essai, qui sera utilisée pour tester les 10 modèles qui seront assemblés. A termes (courant 2017), cette unité devrait générer 1100 emplois, dont 700 directs.

Industrialisation forcée

Le gouvernement algérien a, rappelons-le, adopté une batterie de mesure qui oblige les concessionnaires automobiles algériens à investir dans l'industrie automobile avant le 1er janvier 2017, au risque de perdre leur agrément. Cima Motors s'est donc inscrit dans cette logique afin de sauvegarder sa position sur le marché et fournir aux algériens, des voitures adaptées à leurs besoins et à leur revenu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :