Cameroun : un nouveau contrat pour la reconversion de la dette extérieure

 |   |  376  mots
Les remboursement effectués dans le cadre des C2D sont reversés sous forme de dons affectés à des programmes de lutte contre la pauvreté et pour le développement durable.
Les remboursement effectués dans le cadre des C2D sont reversés sous forme de dons affectés à des programmes de lutte contre la pauvreté et pour le développement durable. (Crédits : DR.)
Le Comité d'orientation et de suivi du Contrat de désendettement et de développement (C2D) a tenu une réunion de travail ce 11 mai à Yaoundé. Cette session permettra à la France et au Cameroun de faire le bilan des deux premiers C2D de 2006 et 2011, et surtout d'évaluer la préparation et le niveau d'évolution de la mise en œuvre du troisième contrat, portant sur quelque 400 milliards de Fcfa.

Le Cameroun et la France se sont donné rendez-vous à Yaoundé ce 11 mai pour aborder les questions liées au désendettement de l'Etat camerounais. Réunis au sein du Comité d'orientation et de suivi du Contrat de désendettement et de développement (C2D), les deux pays devront faire le bilan de la mise en œuvre opérationnelle des deux premiers C2D qui datent de 2006 et de 2011 et d'évaluer la préparation et le niveau d'évolution de la mise en œuvre du prochain C2D, annonce-t-on du côté du comité.

Ce nouveau contrat portera sur une subvention de quelque 400 milliards de Fcfa, nettement revue à la hausse par rapport aux deux précédents C2D. D'après le comité d'orientation, les deux premiers C2D étaient en effet dotés d'un montant d'investissement de 352 milliards de Fcfa pour le premier, et de 214 milliards pour le second. Les 400 milliards du troisième contrat, quant à eux, sont répartis en deux lignes budgétaires : un chapitre «normal» d'un montant de 236 milliards de Fcfa, et un autre portant sur «l'effort additionnel de remboursement». Le programme servira a financé divers domaines dont l'agriculture, les infrastructures urbaines et routières et la santé.

Dix ans déjà !

La réunion de cette année entre les autorités camerounaises et la représentation française à Yaoundé dans le cadre du C2D est la 11e session du genre depuis l'installation du comité entre Paris et Yaoundé. Elle est essentiellement consacrée à l'esquisse du calendrier de la célébration des 10 ans de réalisations du C2D au Cameroun, dont les préparatifs ont débuté depuis l'année dernière. A cette occasion, les parties présentes tenteront de relever la contribution du C2D dans l'accompagnement de l'économie camerounaise qui a montré une grande résilience, face à la conjoncture mondiale.

Né de l'initiative des pays pauvres très endettés (PPTE) sur proposition de la France, le C2D  est un programme qui fixe d'un commun accord un montant de dette à rembourser par le pays bénéficiaire à Paris. Chaque remboursement est ensuite directement reversé au pays sous la forme de subventions mobilisables pour l'amélioration des conditions de vie de ses populations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :