Maroc : Mohammed VI, premier chef d’Etat à exprimer sa solidarité avec le roi Abdallah de Jordanie

 |  | 266 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : MAP)
Dans un entretien téléphonique ce dimanche, le souverain marocain a réitéré son soutien aux décisions prises par le roi Abdallah II pour consolider la sécurité et la stabilité de la Jordanie.

Après un premier communiqué officiel du ministère des Affaires étrangères sur la position du Maroc vis-à-vis des évènements survenus samedi en Jordanie, le cabinet royal vient de rendre public un communiqué rapportant que le roi Mohammed VI du Maroc, « a eu dimanche tôt le matin un entretien téléphonique avec son frère, Sa Majesté le roi Abdallah II Ibn Al Hussein, souverain du Royaume Hachémite de Jordanie ».

Premier chef d'Etat à exprimer sa solidarité avec le souverain jordanien, Mohammed VI « a réitéré sa solidarité entière et naturelle avec la Jordanie sœur et le soutien total de Sa Majesté à toutes les décisions prises par Sa Majesté le roi Abdallah II pour consolider la sécurité et la stabilité ».

Pour rappel, le chef d'état-major jordanien, le général Youssef Huneiti, avait précisé samedi soir dans un communiqué que le prince Hamza, demi-frère du roi Abdallah II, avait été « appelé à arrêter les activités qui pourraient être utilisées pour porter atteinte à la stabilité et la sécurité du royaume ».

« Personne n'est au-dessus de la loi. La sécurité et la stabilité de la Jordanie passent avant tout. Toutes les mesures qui ont été prises l'ont été dans le cadre de la loi et après une enquête approfondie », a-t-il ajouté.

Selon l'agence de presse officielle Petra, les autorités avaient arrêté hier Bassem Awadallah, un ancien conseiller du roi, et Hassan bin Zaid, membre de la famille royale jordanienne et d'autres personnes, pour « des raisons de sécurité ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :