Nigeria : la BAD lance une task force pour l'emploi des jeunes et l'amélioration des compétences

 |   |  414  mots
(Crédits : Reuters)
La Banque africaine de développement vient de lancer, en partenariat avec le gouvernement fédéral du Nigeria, un groupe de travail sur l'emploi des jeunes et le développement des compétences. La task force devra organiser cette année une table ronde public-privé consacrée ces deux grands secteurs.

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé ce lundi avoir lancé au Nigeria, en partenariat avec les autorités fédérales du pays, un groupe de travail sur l'emploi des jeunes et le développement des compétences.

D'après l'institution panafricaine, ce groupe de travail est chargé d'organiser sa première table ronde public-privé consacrée aux questions de l'emploi des jeunes et du développement des compétences. La même source indique que cet évènement prévu pour cette année vise à «accélérer les investissements dans l'emploi des jeunes et l'amélioration des compétences». Composé de représentants clés des secteurs public et privé, le groupe de travail devrait s'appuyer sur Dalberg Global Advisors, une société de conseil en stratégie et politique, pour réussir sa mise sur pied de la mission, ajoute la Banque panafricaine.

S'adressant à la task force lors de son lancement, le ministre nigérian du Travail et de l'emploi, Stephen Ocheni, a déclaré que l'état actuel du chômage des jeunes au Nigeria est inacceptable. Selon lui, le groupe de travail et les autres parties prenantes doivent se mobiliser pour renverser cette tendance.

«L'engagement commun d'accélérer le rythme de création d'emplois au Nigeria doit être au cœur des actions et des politiques visant à restaurer la croissance, tout en luttant contre le chômage et en favorisant la création d'emplois décents, en particulier pour les jeunes et les femmes», a indiqué Ocheni en ajoutant que «le Nigeria doit encore exploiter son potentiel démographique grâce à l'engagement productif de ses jeunes».

400 millions de dollars depuis 2016

Soulignant pour sa part, l'importance du secteur privé dans la lutte contre le chômage, le directeur de la Banque pour le Nigeria, Ebrima Faal, citant le Bureau nigérian des statistiques, a confié que déclaré que «le Nigeria doit réaliser le potentiel de ses jeunes, créer des emplois pour eux ou les aider à créer des emplois pour eux-mêmes; d'où l'importance cruciale de l'entrepreneuriat et du rôle clé du secteur privé».

Depuis 2016, la BAD a investi plus de 400 millions de dollars dans des projets à la fois publics et privés pour promouvoir l'emploi des jeunes au Nigeria. Sur le plan continental, toujours en 2016, elle a adopté une stratégie visant la création de 25 millions d'emplois et à doter 15 millions de jeunes Africains de compétences employables sur le marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :