Le net metering pour un accès universel à l'énergie en Afrique

 |   |  274  mots
(Crédits : Reuters)
Seulement 20% des Africains ont accès à l'électricité... Et dans certains pays, ce taux tombe même à 5% et à 2% dans les zones rurales. Or, le net metering pourrait accélérer la course de l'Afrique vers l'accès universel à l'énergie.

Les réserves de l'énergie solaire de l'Afrique sont pourtant estimées à 60 millions de TWh/an, soit près de 40% du total mondial. Dans ce contexte, on comprend mieux comment le net metering pourrait venir en soutien de la précarité énergétique du Continent et pourrait donc s'imposer comme une solution efficiente.

Mais c'est quoi le net metering ?

En français, l'expression net metering signifie «facturation nette». La pratique nous vient des Etats-Unis où elle est apparue au début des années 1980 et désigne une politique d'autoconsommation d'électricité photovoltaïque. Ici, le client à la fois consommateur et producteur d'énergie consomme en temps réel l'électricité produite par le système solaire qu'il a installé et injecte le surplus dans le réseau auquel il est raccordé. Cela lui permet de percevoir en échange une compensation sous forme d'un crédit déductible des factures dues pour les mois suivants.

 

Exploiter le potentiel solaire de l'Afrique

Ainsi, en Afrique où le soleil représente un gisement naturel extraordinaire, le net metering pourrait clairement accélérer le déploiement de l'accès universel à l'énergie. Une possibilité qui profite d'un contexte d'ailleurs favorable puisque la technologie photovoltaïque affiche des coûts en baisse constante et devient donc de plus en plus accessible. Déjà certains pays du continent se sont engagés en accompagnant le développement de telles installations. Pour autant, les initiatives en la matière ne sont pas suffisantes. Or le soleil est une ressource gratuite et inépuisable, et peut créer une électricité qui ne pollue pas et ne nuit pas à l'environnement...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :