Tourisme et développement durable au Maroc

 |   |  243  mots
(Crédits : DR)
D'après l'Organisation mondiale du tourisme, le continent africain a reçu 67 millions de visiteurs en 2018. Dans ce schéma, le Maroc est le pays le plus visité d'Afrique avec 12,3 millions de touristes par an.

Le tourisme représente ainsi 8 % du PIB marocain et ce secteur permet l'emploi de quelque 500 000 personnes. Soutenu par l'Office national marocain du Tourisme, le pays s'est investi dans le tourisme durable. A l'origine d'un plan se voulant très ambitieux quant aux énergies renouvelables, le Maroc s'inscrit également dans une boucle vertueuse pour toute sa politique touristique. Alors quand il vise à augmenter la part des énergies renouvelables dans sa capacité de production totale (ambition : 52 % en 2030), il vise aussi à rendre le tourisme plus écologique.

Mais qu'est-ce que le « tourisme durable » ?

Au Maroc, le « tourisme durable » est imaginé à différents niveaux. D'abord, il concerne les visiteurs eux-mêmes, incités, par exemple, à laisser une trace de leur passage sur les terres marocaines en plantant des arbres... La politique touristique encourage aussi les populations rurales à proposer des hébergements chez l'habitant afin de faire découvrir leur pays autrement, sur un mode plus raisonné et raisonnable que ce qui se pratique dans les grandes villes. Côté produit, les constructions de nouveaux complexes hôteliers doivent toujours être écologiques. Ils sont ainsi conçus avec des énergies renouvelables et favorisent la permaculture. Le Maroc se veut être une vitrine de développement durable, et montrer l'exemple à tout le pourtour méditerranéen. Mais si cela est valable pour le tourisme, cette volonté s'affiche à tous les secteurs. Pour ses efforts, le Maroc a d'ailleurs été récompensé par le choix de Marrakech pour abriter la COP 22 en 2016...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :