Mozambique : 125 millions d'euros pour la modernisation du système de production énergétique de HCB

Le prêt accordé à Hidroeléctrica de Cahora Bassa se compose d'un montant maximal de 100 millions d'euros provenant de la Banque africaine de développement et de 25 millions d'euros du fonds Africa Growing Together
(Crédits : DR.)

Le conseil d'administration du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d'approuver un prêt de 125 millions d'euros à la société mozambicaine Hidroeléctrica de Cahora Bassa (HCB), pour soutenir son programme Vital Capex visant à moderniser son système de production d'électricité.

Hidroeléctrica de Cahora Bassa, le plus grand producteur indépendant d'électricité d'Afrique australe, fournit de l'énergie hydroélectrique au Mozambique et aux pays de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC).
L'enveloppe se compose d'un montant maximal de 100 millions d'euros provenant de la Banque africaine de développement et de 25 millions d'euros du fonds Africa Growing Togethe, une facilité parrainée par la Banque populaire de Chine administrée par la Banque.

Selon un communiqué de la BAD, la modernisation va permettre de prolonger la durée de vie de la centrale d'au moins 25 ans, d'améliorer la fiabilité de la fourniture d'énergie, de réduire les pannes, de permettre à la société de remplir ses obligations contractuelles envers ses fournisseurs et de renforcer l'intégration régionale du secteur de l'électricité au sein de la SADC. Il permettra également d'assurer la pérennité de la sécurité énergétique de la Communauté, en particulier de l'Afrique du Sud, du Mozambique et du Zimbabwe.

Pour rappel, ce prêt accordé à HCB s'aligne sur l'un des objectifs opérationnels de la BAD, les « High-5 » notamment « éclairer et alimenter l'Afrique en énergie » qui entre dans le cadre de son New Deal sur l'énergie pour l'Afrique.

Quelles réponses aux enjeux environnementaux et énergétiques en Afrique ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.