Le Sénégal et Novo Nordisk signent un accord pour contrer le diabète

 |   |  589  mots
(Crédits : Reuters)
Les autorités sénégalaises viennent de signer un mémorandum d'entente avec Novo Nordisk, le géant pharmaceutique danois afin d'améliorer la prise en charge des personnes vivant avec le diabète au Sénégal. Selon les termes des accords, Novo Nordisk va construire deux centres de soin du diabète au Sénégal.

Le  Sénégal vient de marquer un grand pas dans sa lutte contre la maladie du diabète. Le ministère sénégalais de la santé et de l'action sociale vient de se lier à Novo Nordisk à travers la signature d'un mémorandum d'entente, dans le but de permettre une meilleure prise en charge des personnes diabétiques du Sénégal. A en croire la ministre sénégalaise de la santé et de l'action sociale, Awa Marie C. Seck, qui a signé le mémorandum avec Jean-Paul Digy, le vice-président de la région Afrique de Novo Nordisk, l'enjeu visé par le Sénégal en signant cet accord est d'atteindre ses objectifs de développement durable (ODD) en matière de santé.

Pour la ministre, la concrète mise en œuvre de ce mémorandum d'entente se fera par le lancement au Sénégal de deux projets phares du groupe Novo Nordisk. Le premier concerne un volet dénommé ''Changing diabetes in children'', dont la visée est d'améliorer le traitement du diabète chez l'enfant. Un second volet de l'accord entre le Sénégal et le géant leader mondial pour le soin du diabète, concerne l'ouverture de centres.

Il s'agit de « l'érection de deux centres de prise en charge du diabète, probablement à Kaolack et à Touba (centre du pays), avec un équipement adapté », a confié Awa Marie C. Seck.

Selon la ministre, dans ces centres, l'insuline utilisée dans le traitement du diabète sera mise à la disposition des malades dont l'âge varie entre 1 et 18 ans, grâce aux accords conclus. Ce sera « une aide incommensurable aux enfants issus de familles aux revenus moyens ou faibles...Si le Sénégal subventionne l'insuline, c'est grâce à la collaboration ancienne qui le lie au laboratoire Novo Nordisk », a expliqué Awa Marie C. Seck.

Maladie cardio-vasculaire faisant des victimes un peu partout en occident, le diabète devient de plus en plus aussi répandu en Afrique et particulièrement au Sénégal faisant beaucoup de victimes.

Accroître l'espérance de vie au Sénégal

En concluant un accord avec les autorités sénégalaises, Novo Nordisk a en idée de contribuer à rehausser l'espérance de vie au Sénégal, dont le diabète contribue à la chute. « Novo Nordisk est fier de s'engager aujourd'hui aux côtés du ministère de la Santé dans le but d'offrir ses services aux personnes vivant avec le diabète au Sénégal », a déclaré le vice-président pour l'Afrique de géant pharmaceutique danois. Selon lui, sa société va accroître l'espérance de vie d'un nombre croissant de personnes vivant avec le diabète au Sénégal. Le responsable a promis ensuite d'offrir son assistance à 20.000 enfants vivant avec le diabète de type 1 dans 14 régions du Sénégal et améliorer l'accès des personnes à faible revenu aux soins du diabète de type 2, grâce à la décentralisation des soins.

Le diabète est une maladie chronique qui dure toute la vie et dont les soins coûtent extrêmement chers. Selon le président de l'Association sénégalaise de soutien et d'assistance aux diabétiques, Baye Oumar Gueye, au Sénégal, chez les personnes âgées de 45 à 60 ans, le taux de prévalence du  diabète est de 5,4% alors que de manière globale, ce taux est de 2,1%. Un taux qui inquiète.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :