Industrie halieutique : le Mozambique interdit la pêche aux crevettes pour deux mois

 |   |  251  mots
La pêche est d'une importance capitale au Mozambique. Elle rapporte entre 70 et 100 millions d'euro annuellement au pays.
La pêche est d'une importance capitale au Mozambique. Elle rapporte entre 70 et 100 millions d'euro annuellement au pays. (Crédits : Reuters)
Impossible de pêcher ou de commercialiser la crevette au Mozambique depuis ce mardi 8 janvier 2019. Les autorités du pays ont décidé d'interdire la pêche de cette espèce pour une période deux mois. Objectif : permettre le repos biologique de cette ressource halieutique afin de faciliter une reprise de sa production dans les eaux du pays.

Plus de crevette au Mozambique depuis ce mardi 8 janvier 2019. D'après un communiqué rendu public, le gouvernement mozambicain a décidé d'interdire pour une durée de deux mois, la pêche et la commercialisation de cette ressource halieutique. « Il n'y aura ni pêche ni de transport de crevettes pendant cette période de deux mois qui entre en vigueur à compter du mardi 8 janvier 2019 », déclarait un peu plus tôt face à la presse, Mauricio Mausse, le directeur provincial chargé de la mer, des eaux intérieures et de la pêche.

Selon le responsable mozambicain, cette décision s'inscrit dans le cadre d'une stratégie de gestion visant le repos biologique de cette espèce et se justifie par la nécessité de permettre à la production de reprendre afin d'améliorer l'offre sur le marché.

Pour veiller au respect de cette restriction, Maputo a indiqué que la surveillance sera renforcée sur les marchés. Le gouvernement a également prévenu de probables sanctions contre tout contrevenant à la nouvelle disposition. « Les marchés du pays seront inspectés et des mesures punitives seront imposées en cas de non-respect de la mesure », note le communiqué.

Rappelons que la pêche est d'une importance capitale au Mozambique. Selon les sources officielles, elle rapporte entre 70 et 100 millions d'euro par an au pays. Quant à la crevette, elle constitue l'une des ressources halieutiques les mieux commercialisées du pays, étant exportée vers l'Union européenne (UE), principalement en Espagne et au Portugal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :