Madagascar  : le « Plan Fisandratana 2030 » pour mettre fin à la pauvreté

 |   |  525  mots
Le président malgache Hery Rajaonarimampianina est entré ce jeudi 25 janvier dans sa cinquième année au pouvoir.
Le président malgache Hery Rajaonarimampianina est entré ce jeudi 25 janvier dans sa cinquième année au pouvoir. (Crédits : Reuters)
Le chef de l'Etat malgache Hery Rajaonarimampianina a présenté à son peuple le jeudi 25 janvier 2018, un plan qui dit-on, inscrit Madagascar dans une nouvelle dynamique de croissance inclusive d'ici 2030. Dénommé ''Plan Fisandratana 2030'', ce ''nouveau pacte national'' vise le doublement de la richesse par habitant d'ici 2030.

Les autorités malgaches se remobilisent contre la pauvreté. Ce jeudi, devant un parterre de représentants de l'État, du secteur privé et de la société civile, le président malgache Hery Rajaonarimampianina a exposé sa stratégie de croissance et de transformation du pays à l'horizon 2030. Pour le numéro 1 malgache, il s'agit d'un nouveau pacte social par lequel le pays entre dans une nouvelle dynamique de croissance inclusive, et qui vise à doubler la richesse par habitant d'ici là.

« L'objectif est clair : mettre fin au paradoxe malgache, celui de la pauvreté malgré des potentiels économiques immenses. Pour cela, il faut libérer les forces productives nationales, améliorer le climat des affaires, lutter contre la corruption, et promouvoir un État efficace et au service du peuple. Je propose en fait un nouveau pacte national », a indiqué Hery Rajaonarimampianina.

Selon lui, ce plan qui est une réforme de l'Etat, en fait un ''véritable'' partenaire de la population malgache et fixe le cap pour atteindre une ambition collective tout en faisant une rupture avec ''les erreurs du passé''.

Dénommé ''Plan Fisandratana 2030'' (émergence et renaissance, en malagasy), le plan est axé autour de quatre pôles de développement économique et s'appuie sur un programme de développement infrastructurel dans les domaines tels que le transport, l'énergie et la santé. Selon un communiqué de la présidence malgache, ce programme doit permettre de soutenir l'éclosion dans les secteurs prioritaires notamment, l'agriculture vivrière, l'exploitation durable des produits agricoles et forestiers rares, la pêche et l'aquaculture, l'industrie légère, les mines, les pierres précieuses et le tourisme.

« Fruit d'une analyse approfondie des mécanismes sociaux et économiques à l'œuvre dans la Grande Île, le plan Fisandratana 2030 prolonge le Plan National de Développement (PND 2015-2019) et s'appuie sur les acquis des quatre dernières années pour optimiser les relais de croissance et les potentiels du pays », précise le communiqué qui ajoute que le plan repose aussi sur une ambition collective portée par les acteurs du développement et ''l'ensemble de la nation malgache''.

Multiplier le PIB par 3,5 d'ici 2030

A travers le ''Plan Fisandratana 2030'' dont les priorités sont l'éducation, la formation professionnelle, la santé et la nutrition, le président Hery Rajaonarimampianina s'est fixé des objectifs précis. Il s'agit de « créer 5 millions d'emplois à l'horizon 2030, de multiplier le PIB par 3,5 et d'arriver à la 70e position du classement mondial de l'Indice de Développement Humain (IDH) », note le communiqué de la présidence.

Ce plan pourrait ainsi permettre au pays de rompre avec une mauvaise réputation qui veut qu'il soit le cinquième pays le plus pauvre du monde avec en 2016 un PIB par habitant de 382,2 dollars et de 9,5 milliards de dollars pour une population de 24,5 millions d'habitants, dont 81,8% vivaient sous le seuil de la pauvreté en 2010, selon les données de la Banque mondiale.

Notons que le président Hery Rajaonarimampianina est entré ce jeudi 25 janvier dans sa cinquième année au pouvoir. Sa présentation du plan Fisandratana 2030 a été faite devant plus de 1.200 personnalités du pays.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2018 à 15:46 :
Bravo! Monsieur Le Président! C'est ce qu'attendait la population depuis. Une orientation stratégique de votre part.
Merci! Nous sommes prêts à vous soutenir pour votre programme.
Nous rentrons un peu plus en profondeur au fur et à mesure nous rentrons en profondeur pour la mise en oeuvre.
Merci!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :