Ghana  : le redressement des recettes pétrolières soulage la balance commerciale

 |   |  194  mots
Un des plus importants exportateurs de produits de base ouest-africain, le Ghana a décidé cette année de mettre fin aux aides du FMI.
Un des plus importants exportateurs de produits de base ouest-africain, le Ghana a décidé cette année de mettre fin aux aides du FMI. (Crédits : Reuters)
Le Ghana réalise de bonnes performances sur le plan commercial. Le pays vient d'annoncer un excédent de 1,7 milliard de dollars au deuxième trimestre de cette année. Une performance qui revient à l'augmentation des exportations de pétrole.

Le Ghana continue d'enregistrer de bonnes performances macro-économiques. Selon les sources officielles, le pays a su profiter de l'augmentation de ses exportations de pétrole. Il a annoncé cette semaine avoir enregistré un excédent commercial de 1,7 milliard de dollars au cours des six premiers mois de cette année. A Accra, on salue une très bonne performance, laquelle a d'ailleurs permis au pays de présenter il y a quelques jours un budget 2019 historique puisque sans l'apport des bailleurs des fonds.

Rappelons qu'en 2014, la croissance au Ghana a chuté de 14% à 3,5%, ce qui représente son plus faible taux en deux décennies. Selon les données de la Banque africaine de développement (BAD), la croissance économique ghanéenne devrait grimper à 8,5 % en 2018, pour s'établir à 6,2 % en 2019, avec la diminution du déficit budgétaire et du compte courant due à la baisse de l'inflation et des taux d'intérêt. La Banque panafricaine a ajouté dans ses perspectives pour le pays qu'une production accrue de pétrole et un contrôle strict des dépenses, ainsi que les améliorations de la perception des impôts devraient également aider à dynamiser ses recettes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :