Tanzanie : le plus jeune milliardaire d’Afrique retrouvé après 8 jours de séquestration

 |   |  457  mots
(Crédits : DR)
Sa famille et tout le peuple tanzanien retenaient leur souffle depuis plus d’une semaine. Enlevé le 11 octobre dernier, il est retourné sain et sauf à son domicile ce vendredi.

Enfin ! Mohammed Dewji a été retrouvé ce vendredi 19 octobre et est retourné à son domicile « en toute sécurité », après huit jours de séquestration par ses ravisseurs. MeTL Group, le conglomérat diversifié dont il est à la tête, l'a annoncé hier, en fin de journée, en tweetant ses remerciements à ses « compatriotes Tanzaniens, tout le monde à travers le monde pour leurs prières et aux autorités de Tanzanie ».

Azim Dewji, son oncle et porte-parole de la famille, l'a confirmé à la presse ce samedi matin, rapporte Standard Digital.

January Makamba, ministre tanzanien de l'Environnement et proche ami du tycoon a également confirmé sur Twitter, déclarant s'être entretenu avec le milliardaire pendant 20 minutes.

La récompense de 450 000 dollars remise prochainement

Première fortune de Tanzanie et milliardaire le plus jeune d'Afrique avec une fortune évaluée par Forbes à 1,5 milliard de dollars, Mohammed Dewji a été enlevé jeudi 11 octobre dernier alors qu'il quittait la salle de sport d'un hôtel de luxe à Dar es Salam. Au sujet de ses ravisseurs -qui étaient au nombre de quatre portant des cagoules- rien n'a filtré à part le fait qu'ils seraient « blancs », selon les déclarations faites aux médias par le gouverneur de la ville au lendemain de l'incident.

Alors qu'une vingtaine d'arrestations menées rapidement n'avaient aboutis à rien, sa famille, lors d'une conférence de presse donnée lundi 15 octobre, a promis une récompense de 1 milliard de shillings tanzaniens -soit environ 450 000 dollars- aux personnes qui fourniraient des informations susceptibles de faciliter l'enquête et de le retrouver. Selon l'oncle de Mohammed, Azim Dewji, cette somme sera remise prochainement aux intéressés.

Un kidnapping qui a soulevé le débat sécuritaire

L'enlèvement du patron de MeTL Group, s'ajoutant à une liste de 70 kidnapping ces trois dernières années, a soulevé de nombreuses questions et ravivé les débats autour de la sécurité en Tanzanie. Mais face à cette levée de boucliers, le gouvernement a voulu se montrer rassurant.

Pour l'heure, rien ne filtre quant aux raisons de l'enlèvement de Mohammed Dewji, le lieu de sa séquestration, les circonstances de sa délivrance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :