Mozambique : le tycoon kényan Humphrey Kariuki investit 400 millions de dollars dans une centrale électrique au gaz

 |   |  419  mots
(Crédits : DR)
Seize mois après avoir remporté l’appel d’offres, l’homme d’affaires kényan Humphrey Kariuki entame la concrétisation du projet de construction d’une centrale électrique au gaz de 250 MW au nord-est du Mozambique. Il vient de signer un accord avec le gouvernement pour un investissement de 400 millions de dollars.

400 millions de dollars. C'est la somme que mise le magnat kényan Humphrey Kariuki dans le projet de construction d'une centrale électrique au gaz de 250 MW dans le gisement gazier de Rovuma, au nord-est du Mozambique. Un accord vient d'être signé dans ce sens avec le gouvernement représenté par le ministre mozambicain des Ressources minérales et de l'énergie, Max Elias Tonela.

Cet accord d'investissement fait suite à l'appel d'offres remporté en janvier 2017 par Great Lakes Africa Energy (GLAE), l'une des entreprises de Kariuki, basée à Londres et investie dans le domaine de l'énergie en Afrique australe. «Dans le cadre de l'utilisation prévue du gaz naturel par le gouvernement mozambicain pour le développement de projets énergétiques domestiques, la GLAE développera, financera, construira, possédera et exploitera une centrale électrique de 250 MW alimentée au gaz, prévue dans le nord du Mozambique», a déclaré Michael Kearns, directeur général de GLAE.

Une fois construite, cette centrale électrique sera l'une des plus grandes du Mozambique, ce pays d'Afrique australe qui a fait du secteur de l'énergie un des principaux axes stratégiques de son développement économique. Après une année 2016 ultra-difficile qui s'est achevée sur une dégringolade de la croissance de 50%, Maputo avait fait de la reconquête des investisseurs étrangers une de ses priorités.

Le business, encore et toujours !

Pour l'homme d'affaires, cet investissement est le énième du genre. Né dans le district de Nyeri, au centre du Kenya, Humphrey Kariuki est un pur produit de l'école kényane. Il a travaillé pendant longtemps au département import-export de la Banque centrale du pays. C'est de là qu'est né son intérêt pour le monde des affaires. Aujourd'hui, il est à la tête de plusieurs entreprises dans divers secteurs, allant de l'écotourisme - avec notamment le fameux Fairmont Mount Kenya Safari Club et  le Mount Kenya Wildlife Conservancy and Animal Orphanage - à l'industrie des boissons alcoolisées. Outre ses propres entreprises, il a récemment reçu les droits exclusifs d'importation au Kenya de la marque cubaine de spiritueux, Bacardi.

Au-delà, Humphrey Kariuki est plus connu pour avoir fondé Dalbit Petroleum, un des plus grands distributeurs de pétrole en Afrique orientale et australe qui dispose de bureaux au Kenya, en RDC, en Tanzanie et en Zambie. Sa nouvelle mise dans le secteur de l'énergie au Mozambique contribuera certainement son influence dans le monde des affaires à travers le continent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :