Angola : la Sonangol réceptionne son premier navire de forage pétrolier

 |   |  477  mots
Dotée de capacités pour les opérations en eaux profondes et en eaux ultra-profondes, le Libongos, devra générer près de 1200 nouveaux emplois pour le pays d’Afrique centrale et deuxième producteur africain de pétrole et de gaz.
Dotée de capacités pour les opérations en eaux profondes et en eaux ultra-profondes, le Libongos, devra générer près de 1200 nouveaux emplois pour le pays d’Afrique centrale et deuxième producteur africain de pétrole et de gaz. (Crédits : DR)
La Sonangal veut renforcer sa place dans la chaîne de valeur de la production pétrolière angolaise. Pour ce faire, le pays a commandé deux navires de forage dont le premier vient d’être réceptionné. L’ouvrage, le « Libongos », fraîchement sorti des chantiers navals sud-coréens, est un outil majeur dans la stratégie pétrolière angolaise sur la période 2018-2022.

La société nationale angolaise de production de pétrole et du gaz, la Sonangol, lance son tout nouveau navire de forage, le Libongos. C'est à Busan, en Corée du Sud que ce premier navire de forage a été mis en service, pour la première fois, le 21 mars dernier. Le pays s'attend également à la recevoir un second navire, le Quenguelas, en cours de construction.

Les deux structures pétrolières seront exploitées par la Sonadrill, une joint-venture de la Sonangol et de Seadrill. La fabrication des navires de forage pétrolier a été assurée par le chantier naval Daewoo Shipbuilding Marine Engineering (DSME), installé à Busan, en Corée du Sud. Des navires de forage haut de gammes, de septième génération, des bateaux équipés pour la prospection de combustibles fossiles tels que le pétrole et le gaz naturel, ou à utilisation à des fins scientifiques.

« Le projet constitue une nouvelle étape dans la relance de l'industrie pétrolière angolaise, dans le but d'accroître la production et les réserves nationales. Le projet augmente aussi les offres de services intégrés de la chaîne primaire et réduit la dépendance  du pays vis-à-vis de la disponibilité externe pour exécuter son programme d'exploration », a déclaré le directeur général de Sonangol, Carlos Saturnino.

Dotée de capacités pour les opérations en eaux profondes et en eaux ultra-profondes, le Libongos devra générer près de 1200 nouveaux emplois pour le pays d'Afrique centrale et producteur africain de pétrole et de gaz. La réception de l'infrastructure est une première étape dans la mise en place de la stratégie nationale pour la production de pétrole, qui vise à garantir de nouvelles découvertes et la consolidation de réserves pour l'avenir.

Renforcer la présence de la Sonangol dans la chaîne de valeur

La Sonangal, en collaboration avec le ministère des Ressources minérales et du Pétrole, a établi des objectifs stratégiques pour le l'Angola dans le domaine pétrolier sur la période 2018-2022, pour contribuer à l'amélioration de la performance du secteur. Il s'agit notamment de restructurer la Sonangol pour la rendre plus compétitive et rentable, en se concentrant sur la chaîne de valeur principale.

Lire aussi : Sonangol : Bras de fer déclaré entre Isabel Dos Santos et son successeur

Le pays veut également promouvoir la prospection, la recherche, le développement et la production de gaz naturel, afin de garantir son disponibilité pour un usage interne et l'exportation. Par ces initiatives, l'Angola encourage le développement d'une industrie nationale solide, en augmentant la capacité de raffinage domestique afin de réduire sa dépendance vis-à-vis des importations.

Lire aussi : La Sonangol dénonce une campagne visant à nuire à l'image d'Isabel Dos Santos

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :