Sénégal : Avec 58,27% des voix dès le premier tour, Macky Sall réussit son "coup KO"

 |   |  294  mots
(Crédits : DR)
Les résultats provisoires sont tombés ce jeudi 28 février après une longue attente. Il en ressort que Macky Sall, le président sortant, a été réélu, dès le premier tour avec 58,27% des voix, selon des résultats officiels provisoires annoncés par la Commission nationale de recensement des votes (CNRV). Idrissa Seck arrivé deuxième devant Ousmane Sonko, El Hadj Issa Sall et Madické Niang. Ces derniers ont aussitôt rejetés les résultats mais annoncent qu'ils ne feront aucun recours devant le Conseil constitutionnel.

A 13h35 ce jeudi 28 février dans la salle numéro 4 du Palais de Justice de Dakar, Demba Kandji, le président de la CNRV a prononcé un verdict de la délivrance. Après une longue attente, ce juge de la Cour d'appel, annonce, avec un retard de deux heures sur l'heure initiale, les résultats provisoires de la présidentielle du 24 février.

Avec une confortable avance, le sortant Macky Sall est réélu avec 58,27% des suffrages soit un  razzia de 2,5 millions de voix sur 4,4 millions de votants. Un chiffre qui lui assure un second mandat à la tête de ce pays d'Afrique de l'ouest qu'il dirige depuis 2012. Loin derrière, Idrissa Seck, son principal opposant est deuxième avec 20,50% devant Ousmane Sonko du Pastef qui obtient 15,67% des voix, Issa Sall du PUR avec 4,07% et Madické Niang avec 1,48%.

L'opposition rejette les résultats mais ne fera aucun recours

Aussitôt les résultats provisoires proclamés, quelques incidents ont été signalés dans plusieurs bastions de l'opposition qui conteste le verdict. Dans une déclaration commune, les quatre candidats perdants ont rejeté les résultats proclamés par la Commission de recensement des votes, qui selon eux, « reflète parfaitement la commande du candidat sortant ». Toutefois, ils ont décidé de n'intenter aucun recours devant la Cour constitutionnelle alors qu'ils disposent de 72H pour contester les résultats devant la haute juridiction.

« Nous rejetons fermement et sans aucune réserve ce résultat. Nous ne ferons aucun recours devant le Conseil constitutionnel. Force est de constater que le candidat sortant a confisqué la volonté du peuple sénégalais et sera seul à assumer les conséquences face au peuple et face à l'histoire », ont annoncé les 4 candidats perdants dans une déclaration commune.

Senegal coalition opposition

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :