Côte d'Ivoire  : appui financier à des projets agricoles au profit de 32 000 ménages ruraux

Pour soutenir le projet d'appui et de développement des filières agricoles (PADFA) sur la période 2018-2024, la Côte d'Ivoire et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont signé un accord de prêt de 71,8 millions de dollars, soit quelque 43,8 milliards de Fcfa.

2 mn

Les projets financés notamment par le Fonds international de développement agricole devraient profiter à quelque 32 000 ménages ruraux, soit environ 180 000 personnes.
Les projets financés notamment par le Fonds international de développement agricole devraient profiter à quelque 32 000 ménages ruraux, soit environ 180 000 personnes. (Crédits : Reuters)

Un nouvel accord de prêt portant sur le soutien du Projet d'appui et de développement des filières agricoles (PADFA) a été signé mardi 27 mars à Rome, par le président du FIDA, Gilbert Houngbo et l'ambassadeur de Côte d'Ivoire auprès de la FAO du FIDA et du PAM, Seydou Cissé.

Prévu pour couvrir la période 2018-2024, l'objectif du projet est d'améliorer durablement la sécurité alimentaire ainsi que les revenus de 32 500 ménages ruraux, équivalents à 180 000 personnes, dans les régions du centre et du nord de la Côte d'Ivoire, où le taux de pauvreté est plus accentué que dans les autres régions du pays. Toutefois, ces mêmes régions offrent aujourd'hui un grand potentiel dans la production de riz, de produits maraîchers et de la mangue, estime le FIDA.

Le Fonds international du développement agricole prévoit également que ces trois produits connaissent une demande croissante sur les marchés nationaux et internationaux, avec de nouvelles opportunités de transformation, de commercialisation et de valeur ajoutée. Aussi, «le Projet d'appui à la production agricole et à la commercialisation (PROPACOM), financé par le FIDA ainsi que divers autres projets ont contribué à la mise en place des systèmes hydro-agricoles plus efficaces et investi dans la diffusion des techniques de production agricole améliorées», ajoute le communiqué. Le coût de ce programme est évalué à 71,8 millions de dollars.

Un programme cofinancé par plusieurs organismes

Un prêt de 18,5 millions de dollars sera octroyé par le FIDA et le projet sera cofinancé par le Fonds de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pour le développement international à hauteur de 19 millions de dollars. De son côté, le gouvernement ivoirien doit contribuer à hauteur de 4,2 millions de dollars et les bénéficiaires du programme sont tenus de s'acquitter de 10,2 millions, auxquels s'ajoutera une enveloppe 19,9 millions provenant d'autres sources.

Afin de mieux servir la sous-région, le FIDA a annoncé à la fin de l'année 2017 l'ouverture prochaine à Abidjan d'un siège pour abriter l'un des trois pôles régionaux de l'Afrique de l'Ouest et centrale. Ce dernier sera doté d'un portefeuille global de 16 projets et programmes pour un montant estimé à 1,2 milliard de dollars.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.