Agro-business : le Cameroun se forme à l'école israélienne

La visite ne sera peut-être qu'une étape pour l'établissement d'un partenariat entre les deux Etats. Une équipe d’entrepreneurs agricoles camerounais est attendue en juin prochain en Israël La mission, coordonnée par Isrago, une société israélienne spécialisée dans l’amélioration de la rentabilité agricole a pour objectif de promouvoir l’expérience agricole de l’Etat hébreux.
(Crédits : DR)

Le Cameroun et Israël, ensemble pour promouvoir l'agroéconomie pour la croissance économique. Isrago, une structure de l'Etat hébreux spécialisée dans l'amélioration de la rentabilité de la production agricole a prévu pour les entrepreneurs agricoles camerounais une mission d'exploration en juin prochain.

La mission des opérateurs agricoles a pour but de les amener à apprendre de l'expérience de l'agriculture extrêmement évoluée de Tel Aviv pour s'en inspirer et développer un modèle à leur retour à Yaoundé, selon des sources du ministère camerounais de l'Agriculture. D'autre part, la délégation d'agro-businessmen camerounais devra faire son immersion dans l'expérience israélienne dans des secteurs tels que l'hydraulique et les énergies renouvelables pour une collaboration ultérieure avec leurs homologues de l'Etat hébreux.

Bien que plus poussée que chez les pays voisins, l'agro-business (agro-industrie et agro-commerce) au Cameroun, est souvent confronté au problème d'insuffisance d'énergie (90% d'origine hydraulique) et aux problèmes d'accès à l'eau. En 2015 par exemple, près de 67% des camerounais n'étaient pas desservis en eau potable.

Pour résoudre le problème, le gouvernement a décidé alors de se tourner vers les énergies renouvelables et a essayé de repenser son système hydraulique. Il y a 4 ans,  le ministère de l'énergie et de l'eau avait signé des mémorandums avec des entreprises chinoises pour la construction de centrales solaires dans plus de 1000 localités.

Profiter des bonnes pratiques agricoles en Israël

Cette solution devait permettre de combler, au moins en partie, le déficit énergétique. La mission des opérateurs agricoles en Israël sera donc entre autres objectifs, de recueillir des informations sur le système israélien et conclure dans ce sens des partenariats afin d'en faire profiter les promoteurs camerounais.

Cette mission ne sera pas la première implication de l'Etat hébreux dans le développement agricole au Cameroun. Grâce à la coopération à travers l'ambassade d'Israël à Yaoundé, Human and Animal Protection (HAP), une firme locale d'Isrago ne cesse d'appuyer les entrepreneurs agricoles dans leurs initiatives.

Grâce à elle, les producteurs de la ville de Massakal, dans la région du Grand Nord, font usage depuis quelques temps déjà de la technologie israélienne d'irrigation par goutte à goutte. Celle-ci permet aux agriculteurs des zones sèches d'améliorer leurs rendements. Une méthode de contournement du problème hydraulique qui a porté plusieurs fois des fruits.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 26/04/2017 à 13:35
Signaler
quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir participer?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.