UEMOA : les experts béninois se penchent sur le schéma de développement de l'espace régional

 |   |  357  mots
Cotonou, Bénin.
Cotonou, Bénin. (Crédits : Reuters)
A Cotonou, capitale béninoise, ce vendredi 23 mars 2018, le schéma de développement de l'espace régional de l'Union économique et monétaire ouest-africaine, horizon 2040 a été examiné par les experts béninois. Cet instrument doit permettre de décider de la localisation des grandes infrastructures et équipements communautaires.

Le Schéma de développement de l'espace régional (SDER) de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) horizon 2040 a fait l'objet d'une rencontre entre les experts béninois ce vendredi 23 mars à Cotonou. D'après les sources de l'UEMOA, les participants à cet atelier devaient analyser le schéma, formuler leurs observations afin de faciliter la mise sur pied d'un schéma qui soit accepté par tous.

« L'objectif du présent atelier est de restituer le SDER provisoire, d'échanger sur les choix et recueillir les différentes observations, afin d'aboutir à un SDER consensuel », a expliqué Paul Koffi Koffi, Commissaire en charge du département de l'aménagement du territoire de l'UEMOA, cité par Xinhua. Selon lui, la recherche de ce consensus entre dans le cadre de la mission d'intégration régionale de l'organisation sous régionale qui ambitionne de réduire la pauvreté et jeter les bases d'un développement durable en se mobilisant en faveur « d'une perspective régionale et continentale basée sur une cohésion économique et sociale, une compétitivité plus grande et plus équilibrée des territoires ». « Conformément à la politique d'aménagement du territoire communautaire adoptée en 2004 par la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'UEMOA, il est prévu l'élaboration d'un schéma de développement de l'espace régional », a-t-il ajouté.

Cadre de référence

L'élaboration du SDER a démarré en octobre 2015 au niveau de la Commission de l'UEMOA. Paul Koffi a indiqué que ce travail se fait dans un processus participatif et interactif en prêtant attention à tous les acteurs des différents niveaux communautaire, national et local, afin de pouvoir disposer à la fin, d'un instrument de planification spatiale consensuel et moderne. L'expert de l'UEMOA a rappelé que les objectifs du SDER sont entre autres de contribuer à « harmoniser les politiques nationales d'aménagement du territoire », de fournir aux différents pays les « orientations nécessaires pour la coordination et l'animation du développement régional », et de servir de « cadre de référence pour tous les acteurs en vue d'une meilleure orientation des investissements publics ou privé ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :