UEMOA : la Côte d'Ivoire tire le marché interbancaire

 |   |  408  mots
(Crédits : Open)
Les opérations interbancaires dans la zone de l'Union économique et monétaire ouest-africaine entre le 2 et le 8 janvier 2018 ont totalisé 663 milliards de francs CFA, en nette augmentation par rapport à la période précédente.

D'après la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) citée par APA, les opérations interbancaires dans la zone concernée se sont élevées à 663,748 milliards de francs CFA, soit environ 1,061 milliard de dollars sur la période du 2 au 8 janvier 2018. Il s'agit des prêts et emprunts réciproques entre les banques de la zone et ce montant présenté précise la BCEAO, comprend des prêts et emprunts pour un montant réciproque identique de 331,663 milliards Francs CFA.

Notons que ce bilan des opérations interbancaires dans la zone Uemoa est positif comparativement aux données recueillies dans la période du 19 au 25 décembre 2017 où elles s'élevaient à 601,202 milliards Francs CFA, soit une augmentation de 62,546 milliards Francs CFA. Le taux moyen pondéré s'est également inscrit en augmentation. Il s'est établi à 5,56% dans la première semaine de janvier 2018 contre 5,31% durant la semaine précédente, soit une hausse de 0,25 point de pourcentage.

La Côte d'Ivoire tire les transactions

D'après les données de la BCEAO, la Côte d'Ivoire est en tête pour les pays ayant effectué le plus d'opérations. Le pays totalise 99,179 milliards de francs de prêts pour 57,995 milliards de francs CFA d'emprunt. Elle est suivie du Bénin dont les banques ont prêté pas moins de 51,1 milliards de francs CFA pour 86,8 milliards de francs CFA empruntés. En troisième position vient le Togo dont les établissements bancaires ont emprunté un montant de 66,4 milliards et effectué des prêts de 39,495 milliards de francs CFA.

Le Sénégal occupe la quatrième place avec les opérations de prêt enregistrées à 35,9 milliards de francs CFA pour des opérations d'emprunt à 60,05 milliards de francs CFA pour ses banques. Le Burkina Faso arrive en 5ème place et termine la marche du top 5. Les établissements bancaires burkinabés ont enregistré 54,7 milliards de francs CFA au titre de prêts et 3,5 milliards de francs CFA au titre d'emprunts. La sixième place est occupée par les banques maliennes avec des emprunts de 49,629 milliards de francs CFA contre 18,3 milliards de Francs CFA. Le Niger se place derrière le Mali avec ses banques qui ont effectué 29,2 milliards de Francs CFA de prêts et 5 milliards de Francs CFA d'emprunts. Quant aux banques de la Guinée Bissau, elles n'ont eu à effectuer que 4 milliards de Francs CFA de prêts et 2,5 milliards de Francs CFA d'emprunts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :