Trophées ODI - Spécial Afrique  : les nouveaux mécanismes de création de valeur récompensés

 |   |  830  mots
(Crédits : BearingPoint)
Depuis 10 ans, dans le cadre de son Observatoire du développement international (ODI), BearingPoint et ses partenaires La Tribune Afrique, HEC Paris et le CIAN, interrogent des dirigeants sur les enjeux du développement international. A l'occasion du 10e anniversaire de l'ODI, BearingPoint a décidé d'organiser des Trophées de l'ODI spécial Afrique. Ces Trophées ont été décernés par un jury rassemblant des hommes et des femmes du secteur privé comme du secteur public. Retour sur les 5 catégories de prix.

Le Trophée du Business Model le plus innovant vise à récompenser les projets les plus innovants en termes de mise en place de nouveaux mécanismes de création de valeur. Ces projets devant être originaux, scalables, avec un impact positif sur le chiffre d'affaires, adaptés au contexte du marché cible et associant des partenaires africains.

Des candidats qui s'adaptent fortement au contexte des pays dans lesquels ils opèrent

Les quatre projets retenus pour le Trophée du Business Model le plus innovant concernent deux grandes thématiques :les services financiers et les utilities. Par leur raison d'être et leur mode de fonctionnement, ces projets répondent aux problématiques rencontrées sur place, et ne pourraient être dupliqués en Europe.

Orange Money - groupe Orange - favorise l'inclusion financière grâce au mobile money, en proposant une large gamme de services en constante évolution - du transfert d'argent au paiement des factures - et dispose d'un ancrage local étendu en faisant un acteur incontournable des services financiers sur le continent africain. Orange Money a par ailleurs été pionnier dans l'encouragement de l'interopérabilité des paiements en Afrique, gage de développement du secteur pour l'ensemble des acteurs, et de l'inclusion financière des populations.

Qotto propose une offre triple play originale- électricité, Internet et finance -et adaptée au continent africain. Cette offre est complète et couvre différentes problématiques liées entre elles : l'accès à l'énergie, à Internet, spécifiquement dans les zones rurales, et à l'inclusion financière. Qotto noue des partenariats avec des banques et des assurances locales afin de proposer une gamme de services financiers adaptés aux besoins des populations locales.

Uduma offre un service d'eau potable à destination des zones rurales du continent en fournissant des pompes à eau intelligentes accessibles via un système prépayé. Afin de réhabiliter les points d'eau, UDUMA mobilise tout un écosystème lui permettant de garantir le succès de ce projet : partenariats Public-privé (PPP) avec les autorités nationales et locales, consultations des communautés locales, formations des futurs réparateurs, etc. Il réunit également les fonds publics nécessaires pour exploiter l'eau sur une période donnée.

Yup, de la Société Générale, offre un réseau alternatif de mobile money complémentaire des réseaux bancaires traditionnels proposés par le groupe, et s'adresse à tous les profils - personnes non bancarisés, professionnels, etc. L'accès à l'offre est totalement agnostique du numéro de téléphone et du compte bancaire. En effet, l'accès aux services de Yup passe par la solution Tagpay, basée sur la technologie NSDT (Near Sound Data Transfer, transaction mobile fondée sur le son). Afin de développer et commercialiser son offre, Yup a lancé une politique de partenariat technologique avec des startups via son Lab Innovation basé à Dakar.

Une volonté forte de s'appuyer sur des partenaires locaux pour développer les offres

Chacun des candidats retenus pour ce Trophée a, dans le développement ou la commercialisation de son offre, intégré des partenaires locaux. Dans le cadre de la commercialisation de son service de mobile money, Orange Money s'est associé à Ecobank et Bank of Africa dans le but de permettre les transferts entre compte bancaire et compte Orange Money. Qotto a mis en place des solutions de KYC (Know Your Customer) et de credit rating afin de connaître les comportements de ses clients et ainsi leur proposer une gamme de services financiers adaptés à leurs besoins et à leurs moyens, en partenariat avec des banques et des assurances locales. Uduma a noué des PPP pour réhabiliter les points d'eau. Enfin, en développant des partenariats avec des startups africaines, Yup contribue à développer l'écosystème entrepreneurial du continent.

Le développement des partenariats public-privé en brownfield pour un Time To Market plus rapide

La politique de PPP de type brownfield adopté par Uduma a été particulièrement appréciée car elle a permis à l'entreprise de déployer son offre rapidement. Sur le plan économique, il est souvent fait référence aux PPP dans le cadre des projets greenfield, c'est-à-dire concernant le développement de nouveaux actifs, tels que de nouvelles infrastructures routières. Le développement de PPP de type brownfield, c'est-à-dire utilisés pour transférer vers une société privée la responsabilité de l'amélioration et/ou de la gestion d'actifs existants et matures, est intéressant.

L'avantage d'une stratégie d'investissement de type brownfield est que les infrastructures sont déjà construites. Les coûts de démarrage peuvent donc être considérablement réduits tout comme le temps consacré à la construction. Si l'administration nationale ou municipale existante a besoin de licences ou de permis d'urbanisme, il se peut que l'infrastructure soit déjà conforme, ce qui accélère considérablement le Time To Market.

Par Jean-Michel Huet et Johanna Gomis, BearingPoint

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :