Arik Air veut lever 1 miliard de dollars pour se relancer

 |   |  301  mots
Fragilisé par la mauvaise conjoncture que traverse actuellement le Nigeria, la compagnie aérienne Arik Air espère renflouer ses caisses grâce au marchés financiers
Fragilisé par la mauvaise conjoncture que traverse actuellement le Nigeria, la compagnie aérienne Arik Air espère renflouer ses caisses grâce au marchés financiers (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La principale compagnie aérienne du Nigeria entend attirer de nouveaux investisseurs privés, puis envisage une introduction en Bourse simultanément à Lagos et à Londres en 2017 pour lever un milliard de dollars afin de financer son expansion.

La dévaluation du naira cause de sérieux dommage et occasionne un ralentissement assez conséquent à la première économie du continent noir depuis le 1er septembre 2016. Afin d'amortir le choc et compenser le manque, le principal transporteur aérien nigérian souhaite à la fois s'ouvrir à l'international. « Nous prévoyons d'abord une émission de titres qui doit nous apporter quelques nouveaux actionnaires, puis d'ici un an ou un an et demi, nous pourrons ensuite lancer une introduction en bourse », précise Chris Ndulue, le directeur général de la compagnie, dans une interview à l'agence Reuters.

Les marchés financiers à la rescousse

Avec cette annonce, l'opération de renflouement pour Arik Air compte passer par un placement privé avec l'arrivée de nouveaux actionnaires. « Dans un an à 18 mois, nous prévoyons l'entrée en bourse de la compagnie, ce qui devrait la rapporter la somme espérée d'un milliard de dollars », explique Ndulue.  Selon le management d'Arik Air, cet investissement lui permettra dans un premier temps de souffler après plus de cinq ans de difficultés financières. Rappelons que la crise du Nigeria tire sa source dans l'effondrement des prix du pétrole, dont il est exportateur, ce qui a eu pour conséquence de faire chuter sa monnaie, le naira. Avec cette récession Arik Air a dû suspendre ses vols pendant 24 heures, du 13 au 14 septembre dernier, en raison officiellement de contrats d'assurances n'ayant pas été renouvelés dans les délais.
Depuis, le commerce a repris timidement ; la compagnie, à raison d'un vol quotidien continue pour l'instant à desservir Lagos. Pour desservir plus de pays elle entend ouvrir d'ici 18 mois à 2 ans de nouvelles lignes et se renforcer sur certaines autres. Ainsi, Arik Air veut rendre quotidienne sa ligne vers New-York qu'elle dessert actuellement trois fois par semaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :