A new ROAD  : genèse et ambitions

 |  | 997 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Reuters)
Un collectif de décideurs et hommes politiques se coalisent autour d'un même projet pour recadrer la réflexion et le débat sur les enjeux des dettes publiques et du financement des économies africaines. Voici leur manifeste.

La crise sanitaire à laquelle le monde fait face doit conduire à transformer durablement les économies africaines.

Parce que nous ambitionnons de participer à la construction d'une Afrique toujours plus résiliente, forte et souveraine, nous proposons aujourd'hui, et par ce manifeste, de poser les fondations d'une nouvelle approche collaborative sur les questions relatives aux dettes publiques et le financement des économies africaines.

Aux côtés des gouvernements et de la société civile, nous souhaitons approfondir les sujets suivants : le questionnement relatif à la pertinence de l'utilisation de certains ratios qui restreignent la capacité d'endettement de pays en pleine mutation économique; la nécessité d'encourager des dépenses d'investissement massives, créatrices de valeur et seul moyen d'atteindre les objectifs communs de renforcement de l'intégration économique du continent, de promotion du développement agricole, de sécurité alimentaire, d'industrialisation, de maitrise du foncier et de transformation économique structurelle.

A cet effet, nous prenons l'engagement de conduire une réflexion collective et participative en résonnance et en cohérence avec les travaux actuellement menés sur la soutenabilité des dettes africaines et, plus généralement, le financement de ces économies et le développement des investissements étrangers. C'est dans cet objectif que nous avons choisi de nous rassembler au sein du premier think tank dédié aux dettes publiques et aux financements des économies africaines :

A new ROAD : A new Round-Table On African Debts

Nous souhaitons que le prisme d'analyse de la question des dettes publiques africaines évolue : l'Afrique n'est pas surendettée, elle est sous financée et mal financée. La problématique du coût et de la maturité de la dette doit être évoquée en priorité à l'occasion des prochaines discussions avec les différents bailleurs de fonds du continent. A new ROAD souhaite se mobiliser pour que les conditions commerciales des financements appliquées aux États africains soient cohérentes avec celles pratiquées (à profils d'économies et de risques équivalent) dans d'autres régions du monde.La perception du risque attaché aux dettes publiques africaines, largement surévalué et trop souvent injustifié, doit changer. Car, grâce aux nombreuses politiques de développement d'outils de bonne gouvernance et d'amélioration de la transparence, les économies africaines ne cessent d'évoluer ; évolution, illustrée par le taux de croissance en Afrique Subsaharienne ces dernières années, à laquelle nous ambitionnons de participer par nos travaux.

Nous nous engageons à capitaliser sur nos connaissances des enjeux locaux, régionaux et internationaux, pour proposer de nouvelles formes de partenariats publics privés et d'outils innovants au service du développement du continent. Éducation, santé, nouvelles technologies de l'information et de la communication, transport, logement, agriculture, environnement, tourisme et énergie sont autant de secteurs clés pour l'avenir de l'Afrique qui doivent bénéficier de ces capacités de financement dégagées.

Conscients, par ailleurs, que les solutions seront africaines, nous nous engageons à orienter nos travaux et réflexions de manière à favoriser l'émergence de champions nationaux et panafricains dans ces secteurs stratégiques, et à permettre aux États de pouvoir générer et collecter toujours plus de ressources propres.

A new ROAD nous rassemble, au-delà des nationalités, des générations et de la diversité de nos parcours, pour porter un plaidoyer fort. Nous sommes convaincus et engagés à ce que cette initiative participe à imposer un nouveau regard sur le continent, ses économies et leur rôle central à l'échelle internationale.

(*) Les membres fondateurs de A new ROAD

  • Monsieur Siandou Fofana, Ministre du Tourisme et des Loisirs de la Côte d'Ivoire
  • Madame Sandra Ablamba Johnson, Secrétaire Générale de la Présidence de la République Togolaise
  • Monsieur Adama Kamara, Ministre de l'Emploi et de la Protection Sociale de la Côte d'Ivoire
  • Monsieur Papa Amadou Sarr, Ministre - Délégué Général à l'Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes (DER) du Sénégal
  • Monsieur Romuald Wadagni, Ministre de l'Économie et des Finances du Bénin
  • Monsieur Kako Nubukpo, ancien Ministre de la Prospective et de l'Évaluation des politiques publiques du Togo, Doyen de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion (FASEG) à l'Université de Lomé, Conseiller économique du Président de la Commission de l'UEMOA
  • Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ancien Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en France et Directrice de One France
  • Monsieur Hubert Védrine, Ancien Ministre des Affaires Étrangères et Secrétaire Général de la Présidence française, Associé gérant de « Hubert Védrine Conseil »
  • Monsieur Hamet Aguemon, Associé chez Southbridge
  • Monsieur Félix Edoh Kossi Amenounve, Directeur Général de la BRVM et Président de l'ASEA (Association des Bourses Africaines)
  • Monsieur Jean-Marc Brou, Conseiller du Premier Ministre ivoirien chargé des questions financières, du suivi de la dette et des risques financiers
  • Madame Roselyne Chambrier, Directrice Générale d'Arise Ivoire
  • Monsieur Omar Cissé, Président Directeur Général d'InTouch
  • Monsieur Sidi-Mohamed Dhaker, Conseiller du Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie
  • Monsieur Youssouf Fadiga, Directeur Général de la Banque Nationale d'Investissement de Côte d'Ivoire (BNI)
  • Madame Tariye Gbadegesin, Directrice Générale et chef des investissements chez ARM Harith Infrastructure Investment Limited
  • Madame Ghislane Guédira, Directeur chargé de mission auprès du Président Directeur Général d'OCP
  • Monsieur Olivier Granet, Associé gérant et Directeur Général de Kasada Capital Management
  • Monsieur Nicolas Jean, Associé chez Gide Loyrette Nouel, membre du Comité Exécutif
  • Madame Anne-Laure Kiechel, Fondatrice de Global Sovereign Advisory
  • Monsieur Wilfrid Lauriano do Rego, Président du Conseil de surveillance de KPMG France et Coordonnateur du Conseil Présidentiel pour l'Afrique
  • Monsieur Pedro Novo, Directeur Exécutif en charge de l'Export de Bpifrance
  • Monsieur Mario Pezzini, Directeur du Centre de Développement de l'OCDE
  • Monsieur Laurent Thorrance, Gérant d'Axelcium
  • Monsieur Stanislas Zeze, Président Directeur Général de Bloomfield Investment Corporation

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :