Exclusif : le marocain Diana Holding prépare un « réalignement stratégique » de ses métiers

Le groupe agroalimentaire marocain Diana Holding (Viticulture, arboriculture, embouteillage, oléiculture, 400 M€ de CA) s'apprêterait à entreprendre une vaste opération de réorganisation de ses métiers, et serait épaulé pour cela par l'un des géants mondiaux du conseil. L’entreprise dirigée par Rita Zniber, veuve du fondateur du groupe, envisagerait notamment de lancer dans les mois qui viennent des investissements et des opérations de croissance externe en Afrique. Détails exclusifs.

2 mn

(Crédits : DH/DR)

Ambiance studieuse en ce début d'année au siège de Diana Holding, sis dans le quartier cossu et feutré du Souissi, à Rabat. Depuis quelques semaines, un discret ballet de consultants, de banquiers et d'avocats se succède dans les couloirs de l'entreprise, multipliant les réunions et visio-conférences . À la manœuvre, la Présidente du groupe, Rita Maria Zniber, épaulée par son fils Leyth, récemment nommé Chief Operating Officer (COO) du groupe . Depuis trois mois, les dirigeants de Diana Holding examineraient un projet d'investissement agricole ainsi que des sujets de croissance externe, notamment en Afrique centrale, afin de démultiplier la capacité de production du groupe et renforcer ses chaines de distribution continentales, dans un contexte où les prix du transport international ont été multipliés par quatre du fait de la crise du Covid-19.

Nom de code : « Chronos »

Pour mener à bien ce projet -nom de code « Chronos »- Diana Holding devrait lancer dans les jours qui viennent une revue stratégique de son portefeuille afin d'en évaluer la cohérence avec ce nouveau projet d'investissement qui serait de taille « substantielle ». Cette mission d'évaluation du portefeuille du groupe,  selon nos informations, pourrait être confiée au Boston Consulting Group (BCG) ou au géant américain Mc Kinsey, tous deux très actifs dans le Royaume Chérifien. Autre piste envisagée, le recrutement du cabinet Marocain Valyans pour cette mission, qui présente l'avantage de bien connaitre les sujets agroalimentaires, cœur de métier de Diana Holding, et qui a été fondé par l'actuel ministre délégué à l'investissement marocain, Mohcine Jazouli. Valyans est actuellement dirigé par Saadia Slaoui-Bennani, membre de la Commission Spéciale pour le Nouveau Modèle de Développement (CSMD) et femme influente au sein de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

A ce stade, seul le comité exécutif de Diana Holding serait dans la confidence de ce projet, car le sujet examiné en Afrique ferait l'objet de nombre de convoitises de la part d'entreprises concurrentes dont au moins un grand groupe français.

2 mn

ConnectLive54 - Cybersécurité : Quelles stratégies pour les entreprises ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.