Energie solaire : un film photovoltaïque innovant retenu par l'Unesco pour équiper les écoles en Afrique

 |   |  414  mots
Produit par l'entreprise Armor, il s'agit d'un film photovoltaïque organique semi-transparent, flexible et ultrafin.
Produit par l'entreprise Armor, il s'agit d'un film photovoltaïque organique semi-transparent, flexible et ultrafin. (Crédits : DR)
A la faveur d'un accord de partenariat signé en fin d'année dernière avec l'Unesco, l'agence onusienne en charge de l'éducation, l'entreprise française, Armor, va mettre à disposition son film photovoltaïque ASCA pour favoriser l'éducation en Afrique. Le produit expérimenté au Togo, constitue une importante innovation qui vient offrir une alternative pour pallier aux difficultés d'accès à l'énergie durable.

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a annoncé la signature d'un accord de partenariat avec la société française Armor, experte en formulation d'encre et enduction sur films minces. Cet accord indique la source, est « dans le domaine des nouvelles technologies, en particulier des kits solaires, comprenant des films photovoltaïques organiques ASCA et des lampes portables et rechargeables ».

L'entreprise française devra fournir à l'Unesco ses films photovoltaïques qui serviront à alimenter des lampes portables (dans lesquelles ils seront incorporés), qui seront distribuées aux étudiants. Il s'agit d'une « innovation qui a été expérimentée à titre pilote au début de cette année une école primaire publique à Akplolo, au Togo. Ce projet pilote fera partie du projet plus vaste, qui sera mis en œuvre dans le cadre de cet accord de partenariat », assure l'Unesco dans sa publication. « À travers ce projet, travaillant en étroite collaboration avec le partenaire ARMOR, l'UNESCO espère générer une ''bonne pratique'' pouvant être étendue au Togo et reproduite dans d'autres pays africains », a ajouté l'agence onusienne.

Une solution photovoltaïque durable

Le film ASCA est une véritable innovation. Selon Armor, il s'agit d'un film photovoltaïque organique semi-transparent, flexible et ultrafin avec des propriétés uniques et un impact environnemental minimum. Dans un dossier transmis à la presse, la source explique que sa conception répond à la nécessité de « se tourner vers le soleil pour proposer une source d'énergie renouvelable comme alternative aux autres énergies ». Le leader européen des offres de services d'impression et consommables innovants et durables explique que le film est issu d'un procédé bas carbone. En ce qui concerne ses composants, Armor assure qu'ils ont été minutieusement choisis en écartant tous « les matériaux rares, toxiques ou cancérigènes ». Ce faisant, le géant français insiste qu'il s'inscrit dans le 7ème objectif mondial des Nations Unies (ODD) en garantissant l'accès de tous à une énergie durable grâce au film ASCA.

« Le film photovoltaïque organique ASCA a la capacité de couvrir des besoins dans tous les secteurs où l'innovation durable est la clé de leur développement. Cette nouvelle technologie ouvre ainsi de nouvelles possibilités et agit comme un accélérateur pour les industriels en quête de solutions durables et accessibles (que veut-on dire ?) pour mieux répondre aux défis énergétiques de demain », peut-on également lire dans le dossier rendu public.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :