Côte d'Ivoire  : Envol Immobilier décroche le contrat de construction de l'université de San Pedro

 |   |  315  mots
L’Université de San Pedro en Côte d'Ivoire sera bâtie sur un terrain de 302 hectares. A terme, elle devra accueillir quelque 20 000 étudiants dans les filières de sciences de la mer et de la construction navale ; l'agriculture et l'agro-industrie ; les ressources halieutiques ; le BTP ; la logistique  ; et le tourisme.
L’Université de San Pedro en Côte d'Ivoire sera bâtie sur un terrain de 302 hectares. A terme, elle devra accueillir quelque 20 000 étudiants dans les filières de sciences de la mer et de la construction navale ; l'agriculture et l'agro-industrie ; les ressources halieutiques ; le BTP ; la logistique ; et le tourisme. (Crédits : DR.)
Les travaux de construction de l'Université de San Pedro en Côte d'Ivoire seront effectués par la société de droit sénégalais Envol Immobilier. D'un coût estimé à 95 milliards de francs CFA, ce nouveau contrat constitue une confirmation de l'avancée de la jeune société mise sur pied il y a seulement trois ans.

Les autorités ivoiriennes ont pris la décision de confier les travaux de construction de l'université de San Pedro dans la deuxième ville portuaire du pays, à la société Envol Immobilier. Un accord concernant le projet a été signé cette semaine entre les deux parties.

D'après le ministre ivoirien en charge de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Albert Toikeusse Mabri, la société devra s'activer afin de livrer dans les délais le nouveau joyau dont l'ouverture est prévue pour octobre 2020. La future université devrait «accueillir à terme quelque 20 000 étudiants dans les filières de construction navale, d'agriculture et de tourisme», a ajouté le ministre.

Ce contrat tombe à pic pour la société Envol Immobilier. Société anonyme de droit sénégalais fondée il y a seulement trois ans et présidée par le Malien Madani Tall, ancien directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Niger, la Mauritanie et le Togo (2008-2013), ce projet estimé à 95 milliards de francs CFA permettra à Envol Immobilier de confirmer sa position d'entreprise prometteuse dans son secteur sur le continent africain.

«Nous en sommes fiers et très reconnaissants vis-à-vis des autorités ivoiriennes qui nous ont fait confiance», a déclaré Madani Maki Tall à l'issue de la cérémonie de signature de l'accord. Envol Immobilier n'est cependant pas à son premier gros contrat sur le continent africain.

La jeune société avait déjà pris en charge les premières sphères ministérielles au pôle urbain de Diamniadio au Sénégal, inaugurées le 2 mai 2018, après environ seize mois de travaux pour un coût de 56 milliards francs CFA. D'autres travaux sont également prévus dans le cahier de commandes d'Envol Immobilier, notamment le pôle ministériel de Lomé ou l'Université de Kara au Togo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :