La Côte d'Ivoire tient sa première centrale photovoltaïque

 |   |  299  mots
(Crédits : Illustration, Pixabay.com)
Le gouvernement ivoirien a confirmé, fin mai, la création d'une centrale solaire photovoltaïque de 25 MW dans le nord du pays. Une première pour la Côte d'Ivoire.

C'est à Binguébougou, dans le nord du pays (département de Korhogo, à un peu plus de 600 kilomètres d'Abidjan), que la Côte d'Ivoire disposera bientôt de sa première centrale solaire photovoltaïque.

Sa conception, son financement, sa construction et son exploitation sera confié à la société Korhogo Solaire. Il s'agit d'une filiale de la société marocaine Nova Power, spécialisée dans les projets de ce type. L'unité devrait disposer d'une capacité de production d'électricité de 25MW.

Le projet, estimé à quelque 40 millions de dollars, devrait sortir de terre avant la fin de l'année. On y espère la création de 300 emplois pour la phase de construction. A terme, une trentaine d'emplois directs sont prévus lors de l'exploitation du site.

Doubler la capacité électrique installée d'ici 2020

La finalisation du projet a démarré en mai 2017, avec une convention par laquelle le gouvernement ivoirien concédait « la conception, le financement, la construction, l'exploitation, l'entretien et le transfert de propriété » du site à Korhogo Solaire. Un an plus tard, il y a donc quelques jours, les choses se sont conclues.

A l'issue d'un conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, annonçait alors : « Un avenant à la convention de concession du service public national de production, de transport, de distribution, d'exportation et d'importation de l'énergie électrique conclue entre l'Etat de Côte d'Ivoire et la Compagnie ivoirienne d'électricité (CIE) a été adopté par le gouvernement pour le transport et la distribution de l'énergie qui sera produite par la société dénommée Korhogo Solaire ».

Pour rappel, la Côte d'Ivoire s'est fixée pour objectif de porter sa capacité électrique installée de 2 000 MW à 4 000 MW à l'horizon 2020. Pour ce faire, elle compte utiliser pour majeure partie les énergies renouvelables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2018 à 21:29 :
Finalement. Et pourquoi pas CSP qui est moins cher et stocke l'electricite la nuit dans la forme du sel fondu a haute temperature pour fournir electricite la nuit? Miroirs paraboliques, pompes, Dewar et tuyaux - c'est tout. Et beaucoup mieux que le fou projet de West Africa Power Pool du World Bank qui prevoit la construction des centrales thermiques a gaz naturel supplementaire en Cote d'Ivoire pour alimenter la region - avec importations du gaz supplementaire. Le Word Bank est une organisation criminelle. On devrait installer CSP en Niger, Mali etc et utilise le soleil - gratuit - pas de GHG - pour produire davantage d'electricite que l'Afrique ne pourrait consommer. Ou est l'intelligence dans la race humaine? Nulle part. Singes dansantes, c'est tout.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :