Zambie : le gouvernement rejette la décision de Mopani de suspendre ses activités dans les mines de cuivre

 |   |  334  mots
(Crédits : Reuters)
Impactée par la crise pandémique, Mopani Copper Mines, filiale du groupe anglo-suisse Glencore, a été forcée de reprendre en mai dernier ses activités d'exploitation minière.

La filiale zambienne de Glencore, Mopani Copper Mines, a déclaré jeudi que le ministère des Mines a rejeté sa proposition de suspendre ses activités en raison de la chute des prix du cuivre et des perturbations du marché causées par la crise pandémique.

Le management de Mopani a déclaré qu'il ferait appel à cette décision et que l'entreprise poursuivrait ses activités en attendant l'issue de la procédure d'appel.

Début avril, les opérations d'exploitation dans les mines avaient été interrompues, Mopani avançant les conséquences de la pandémie de la Covid-19 et d'autres problèmes comme explications à cette décision. Mais l'exploitation minière a repris un mois plus tard après que la décision ait été rejetée avec énergie par le gouvernement.

« Mopani reste convaincue que la seule façon de protéger la valeur de l'entreprise et de préserver ses objectifs de croissance lorsque les conditions s'amélioreront davantage est de transférer les opérations à C&M [Care and maintenance] », a expliqué jeudi le management de l'entreprise minière.

Le ministre zambien des Mines, Richard Musukwa, a pour sa part déclaré que le gouvernement avait indiqué dès le début qu'il souhaitait que Mopani continue, tout en se disant heureux que Mopani ait « répondu favorablement » à son appel de ne pas placer la mine sous surveillance et maintenance.

119 000 tonnes de cuivre en 2018

Musukwa a révélé que Mopani avait réduit le nombre d'expatriés travaillant dans la mine de 94 à 49 et que la société répondrait aux préoccupations quant aux charges de production élevées.

« Nous sommes ouverts au dialogue, car nous voulons ce qu'il y a de mieux pour les Zambiens et Mopani est stratégique pour notre économie », a-t-il déclaré.

Mopani Copper Mines, qui a produit 119 000 tonnes de cuivre en 2018, est détenue à 73,1 % par Glencore, à 16,9 % par First Quantum Minerals et à 10 % par la branche d'investissement minier de Zambie, ZCCM-IH.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :