Côte d'Ivoire : en 2019, les besoins en financements s'élèveront à 2 400 milliards de Fcfa

L'année prochaine, l'Etat ivoirien aura besoin de mobiliser pas moins de 2 416,2 milliards de francs CFA, a annoncé le directeur général adjoint du trésor public ivoirien, Lassina Fofana. L'Etat devra recourir au marché financier local pour mobiliser une partie de ce montant, soit 729 milliards de francs CFA.

2 mn

(Crédits : Reuters)

En 2019, la Côte d'Ivoire aura à combler un gap de financement de plus de 2 400 milliards de francs CFA. Selon le directeur général adjoint du trésor public ivoirien, Lassina Fofana, une partie de ce besoin sera à mobiliser en faisant recours au marché financier local.

«Au titre de l'année 2019, le besoin de financement global s'élève à 2 416,9 milliards de Fcfa dont 729 milliards FCFA à rechercher sur le marché financier local», a déclaré le responsable qui s'exprimait lors d'une cérémonie de cotation d'emprunts. Selon lui, les ambitions de développement du gouvernement ivoirien nécessitent d'importantes ressources. Le responsable a ajouté que cette mobilisation devra se faire conformément à la stratégie d'endettement de l'Etat qui consiste à privilégier les financements qui visent à réduire le risque de refinancement de la dette intérieure et le risque de change.

Recours au marché financier

Cette stratégie de mobilisation des ressources du gouvernement ivoirien explique les emprunts obligataires sur le marché financier régional dénommés «TPCI 6% 2017-2025» du 19 au 26 décembre 2017 et «TPCI 6% 2018-2026» du 16 au 26 juillet 2018, a fait remarquer le directeur général adjoint du trésor public. Avec des montants indicatifs de 60 milliards de francs CFA pour la première et de 100 milliards de francs CFA pour la seconde, ces deux opérations qui s'étendent sur des maturités de huit ans avec deux ans de différé ont permis de mobiliser un montant total de 230,2 milliards de francs CFA, soit 65,6 milliards francs CFA pour l'emprunt de décembre 2017 et 164,6 milliards francs CFA pour celui de juillet 2018.

Ces résultats jugés «fort encourageants ont été acquis grâce à la participation massive de tous nos partenaires tant au plan national que sous régional», a confié Lassina Fofana en soulignant que le taux de réalisation se situe pour le premier emprunt à 109,3% et pour le second à 164,6%. Ce succès de la Côte d'Ivoire s'explique selon les observateurs par la croissance soutenue (7,7% en 2017) affichée par le pays ces dernières années.

A en croire Lassina Fofana, dans le cadre du financement du budget de 2018, pour boucler le besoin en financements (1 526,2 milliards de francs CFA), l'Etat a dû faire recours au marché financier en lançant un emprunt obligataire dont les résultats seront connus dans les jours à venir.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.