Electricité : le Sénégal va intégrer le gaz local dans sa production dès 2023

Comptant sur l’exploitation du méga-champ gazier GTA prévue à partir de 2023, l’Etat sénégalais entend intégrer la ressource locale dans la production d’électricité de ce pays qui importe en gaz l’équivalent de 10% de son PIB.
(Crédits : Pixabay)

Au pays de la Téranga, l'énergie électrique distribuée aux populations sera bientôt partiellement produite à partir du gaz local. Lors d'une sortie médiatique mercredi, Pape Demba Bitèye, directeur général de la société nationale d'électricité du Sénégal (Senelec), a annoncé que dès 2023, la production d'électricité intégrera le gaz sénégalais. Affirmant que ses équipes sont techniquement « prêtes », il a souligné que cela décuplerait l'offre d'électricité, tout en réduisant le coût de production. Ce qui aurait une incidence positive pour les ménages, dans un pays qui importe en gaz l'équivalent de 10% de son PIB.

Depuis les multiples découvertes de gaz dans les années 2010 dont celle du champ Grand Tortue Ahmeyim (GTA) disposant d'importantes réserves estimées à 1 400 milliards de mètres cubes de gaz, le Sénégal se projette en important exportateur de gaz à partir de 2023-2024. Les autorités tablent justement sur l'entrée en service -prévue à la même période- du projet gazier transfrontalier GTA, auquel participent Kosmos Energy, British Petroleum et l'Etat mauritanien.

En attendant, la production de gaz au Sénégal progresse, avec plus de 15,7 millions de Nm3 en 2019 contre environ 11 millions de Nm3 l'année précédente.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.