1,8 milliard de Fcfa pour relancer la production de coton en Côte d'Ivoire

 |   |  518  mots
(Crédits : Reuters)
Les cultivateurs de coton ivoiriens viennent de bénéficier d'un fonds de garantie d'un montant de 1,8 milliard de francs CFA. Ce fonds a été mis en place par la Fédération des producteurs de coton de Côte d'Ivoire (FPC-CI) dans le but de permettre aux acteurs de ce secteur de se faire financer ''aisément'' par les institutions bancaires.

Les producteurs de coton de la Côte d'Ivoire ont désormais la capacité de pouvoir contracter des prêts pour leurs productions. Cette annonce a été faite par Silué Kassoum, directeur général de la Fédération des producteurs de coton de Côte d'Ivoire (FPC-CI). A l'occasion de l'assemblée générale pour le renouvellement des instances dirigeantes du groupe fédérateur, le directeur général s'est exprimé en disant que sa structure venait de trouver une solution aux difficultés de financement pour les professionnels du coton. Selon lui, ce fonds de garantie a pu être mobilisé auprès des égreneurs à partir du versement des 4,5 francs/Kg de complément de prix de la campagne 2014-2015. « Un fonds de garantie de 1,8 milliard FCFA est disponible pour nous. Ce fonds permettra aux sociétés coopératives détentrices de projets bancables de se faire financer aisément », a expressément confié le directeur de la FPC-CI.La filière cotonnière ivoirienne, depuis un certain temps, fait face à de sérieux problèmes de financement, malgré le soutien de l'Etat et la mise sur pied de programmes agricoles gouvernementaux. La mise en place de ce fonds devra permettre aux autorités ivoiriennes de relancer le secteur cotonnier en Côte d' Ivoire.

La production du coton en baisse de plus de 30% en 2016

La production de coton de la Côte d'Ivoire, troisième producteur africain, a baissé de 31% lors de la campagne 2016 ; des résultats jugés insuffisants par les autorités en place.

« Cette campagne 2015-2016 a été caractérisée par une baisse de la production de coton graine à 310.000 tonnes contre 450.000 tonnes l'année précédente. Notre pays ambitionne toujours de figurer parmi les principaux pays producteurs de coton en Afrique. Et pour cela d'autres mesures d'accompagnement sont prises », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné.

Selon lui, cette tendance baissière pourrait être principalement expliquée par les facteurs climatiques. « Mais nous notons également une baisse du nombre de producteurs qui est passé de 121.305 à 113.532 », a-t-il ajouté, déplorant aussi une baisse de la superficie cultivée. Cette baisse générale a obligé le gouvernement ivoirien à augmenter le prix d'achat du coton de 6% pour inciter les agriculteurs à produire plus. « Le prix pratiqué au cours de cette campagne s'élevait à 250 Fcfa; tout cela a amené le gouvernement à prendre la décision importante qui consiste à fixer le prix pour la campagne 2016-2017 à 265 Fcfa pour le kg de coton, soit une augmentation de 6% » a indiqué le porte-parole du gouvernement, au sortir d'un conseil des ministres. La mesure est toujours en cours mais n'a pas réglé les difficultés d'accès aux finances pour lancer la campagne. Avec ce nouveau fonds de garantie, le gouvernement d'Alassane Ouattara a bon espoir que les producteurs de coton auront accès aux financements souhaités et que la filière va pouvoir se relancer dans le but d'augmenter la production, de remobiliser et d'augmenter le nombre de producteurs, et par la même occasion, d'augmenter la superficie mise en contribution.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :