Bloomberg Innovation Index : seulement deux pays africains dans le top 50 !

 |   |  447  mots
(Crédits : © Zoubeir Souissi / Reuters)
La Tunisie et le Maroc sont les seuls deux pays africains présents dans le top 50 du groupe financier des économies les plus innovantes au monde, après que l'Afrique du sud ait cédé sa place.

Seulement deux pays africains dans le classement de Bloomberg des économies les plus innovantes dans le monde ! L'index qui classe les pays du monde selon leur capacité à innover ne comprend que la Tunisie et le Maroc, qui arrivent respectivement 45eme et 50eme. Gagnant une place d'une année à l'autre, la Tunisie a eu un score de 46,79 points dans l'indice qui se base sur sept indicateurs. Il s'agit de l'intensité de la recherche et du développement (où le pays est 45eme), la valeur ajoutée manufacturière (39eme place), la productivité (49eme), la densité de la haute technologie (39eme), l'efficacité du secteur tertiaire (35 eme), la concentration de chercheurs (38 eme) et l'activité de brevetage (46eme).

Quant au Maroc, il perd deux places d'une année à une autre. Il occupe la 42e place pour le coût de la recherche, la 43eme pour la valeur ajoutée manufacturière. Le classement lui a donné la 48eme place en terme de productivité, la 33eme en matière de développement et de densité de la haute technologie, la 48eme en efficacité du secteur tertiaire, la 47eme en concentration de chercheurs et la 49eme en activités de brevetage.

L'Afrique du sud qui occupait dans l'édition 2015 du classement, la 49eme place, a disparu du classement. Ce qui signifie qu'elle a perdu quelques places, étant donné que Bloomberg ne prend que les 50 premiers.

Les plus grands perdants...

En 2016, la Corée du Sud a gardé son leadership sur l'innovation selon les résultats de l'index du groupe financier américain. Il a ainsi maintenu son avance dans le domaine de la recherche et du développement et de la fabrication de valeur ajoutée. Seoul est dans le top 5 pour les domaines de la densité des hautes technologies, l'enseignement supérieur et la concentration de chercheurs.

Par contre, les faibles progrès dans l'amélioration de son score de productivité, désormais 32eme dans le monde, font que l'écart avec le reste du monde rétrécit au cours de la dernière année. Elle est suivie, dans l'ordre, par la Suède, l'Allemagne, la Suisse et la Finlande... Le plus grand perdant de l'indice Bloomberg Innovation Index de cette année a été la Russie.

La fédération a plongé de 14 points pour atterrir à la 26eme place en raison des sanctions internationales ainsi que la chute des prix du pétrole. Malgré cela, la Russie a obtenu des résultats solides dans la fabrication de valeur ajoutée et la productivité. Pareil pour le Japon, où le yen est encore en difficulté. Le pays Nippon est passé du numéro 4 mondial au numéro 7 du numéro 4.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :