TECH22 : l'innovation africaine en conclave à Marrakech

 |   |  403  mots
Le président de la COP22 s'est exprimé devant les jeunes startupers à la Tech 22.
Le président de la COP22 s'est exprimé devant les jeunes startupers à la Tech 22. (Crédits : DR)
Parallèlement à la COP22 qui a lieu en ce moment à Marrakech, la ville Ocre accueille aussi un événement d'un autre genre. La Tech22 réunit 5000 participants provenant des quatre coins de l'Afrique. Leur but : trouver des financements pour lancer leurs projets innovants dans des secteurs verts.

La COP22 n'est pas uniquement réservée à la cause environnementale mais également à celle de l'entrepreneuriat et de l'innovation. En arrivant à une salle en cours d'aménagement au complexe commercial Mazar de Marrakech, où était organisé la Tech22, le président de la COP22 et ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar a dû se sentir dépaysé. L'atmosphère ici n'a rien à voir avec les tapis rouges de la COP qui a lieu à quelques centaines de mètres. Venus des quatre coins de l'Afrique de jeunes startupers s'agitent comme des fourmis, mettant les dernières touches sur leurs présentations et pitchs ou échangent les cartes visites entre eux. Ils seront là du 11 au 17 novembre.

En effet, la TECH22 n'est pas un événement où règne le protocole diplomatique, bien qu'il soit labellisé COP22. C'est avant tout une compétition africaine de petites entreprises prometteuses qui vise à encourager les initiatives entrepreneuriales dans les domaines de la technologie propre, du digital, de l'innovation et de l'économie verte avec un focus sur le continent africain. (Pour la Tech22 en images cliquez ici !)

Un programme chargé !

Au menu : des compétitions, des conférences, ainsi que plus de 100 heures de formation en « Green Innovation » délivrées par des dirigeants d'entreprises et visant le renforcement des connaissances de l'entrepreneuriat et de l'écosystème des startups pour les jeunes entrepreneurs. Ces « stages » seront complétés par des sessions techniques de Mentoring, des démonstrations de prototypes, des panels de personnalités reconnues du monde des startups , des études de cas, ainsi que des ateliers pratiques.
L'événement réuni plus de 5000 participants provenant de l'Afrique du Sud, du Ghana, du Sénégal, de la Zambie, du Togo, du Kenya, de la Côte d'Ivoire, du Gabon, de la Tunisie, de l'Algérie, du Maroc...

Les projets, quant à eux, varient entre développement d'applications mobiles, électrification « intelligente », produits technologiques sanitaires, impression 3D, agricultures ou encore le contrôle de la qualité d'air. Les meilleures startups retenues dans la compétition présenteront leurs projets au sein du showroom des démonstrateurs « My Green Africa » (Projet labélisé COP22 et porté par Hub Africa) dans la zone innovation de la Cop22. Les 3 meilleurs projets recevront des prix dans plusieurs catégories lors de la grande finale prévue le 18 novembre 2016 à partir de 9 heures, à la salle plénière de la Cop22.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :